Ça fait trois ans que les malheurs s’enchaînent et je n’en peux plus. Ma foi ne suffit plus.

illustration - ange en bois portant deux colombes- by Mira Pangkey  https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/14205692@N08/3531771281

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Je vous écris de loin (Quebec). En résumé, j’ai plus envie de continuer….séparation, maladie, tromperies, décès, mensonge.
Toujours célibataire et j’ai un besoin immense d’amour et d’affection…ma foi ne suffit plus…je sais que Dieu envoie seulement les épreuves que nous pouvons supporter, mais il n’a pas pense a l’usure….ça fait trois ans que les malheurs s’enchaînent et je n’en peux plus…
J’attends de vous une parole réconfortante qui me redonnera espoir,

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Sophie

Eh bien : bon courage. Franchement.

Oui, il y a des moments de creux, et quand c’est long, quand il y a plein de coups durs d’un coup, nos forces sont épuisées. c’est normal.

On peut tout à fait être extraordinairement heureux en étant célibataire. Et même, je dirais qu’il faut d’abord savoir être un peu heureux comme célibataire pour pouvoir trouver alors la personne de notre vie. Car si l’on est avide de vivre en couple, on a toutes les chances de faire de mauvaises rencontres. Les requins, parait-il, sentent une minuscule goutte de sang à des kilomètres.

Commencez par des petits bonheurs, regardez, discernez les, faites en votre bonheur. Et peu à peu faites leur place. Peu à peu les mauvaises choses ne colleront plus à votre existence, à votre moral, mais couleront comme une tache de boue sur votre jambe part toute seule sous la douche du soir.

Et pour aider dans votre prière, j’ai mis quelques psaumes sur le site, des psaumes qui, moi, me touchent et me réconfortent : http://marcpernot.net/prier/quelques-psaumes.php

En tout cas, je suis convaincu que plein de bonnes surprises, plein de vrai bonheur, plein de bénédictions vous sont réservés.

Car Dieu n’envoie pas d’épreuves. Ce n’était pas du tout le genre de Jésus, et ce n’est donc pas du tout le genre de Dieu non plus. Ce n’est pas Dieu qui est sources de ces tromperies, ces échecs et ces deuils cruels. Mais il n’y a pas d’épreuves de la vie que Dieu ne puisse nous aider à surmonter, et même à vous en rendre plus que vainqueur. Comme le dit l’apôtre Paul : « ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 8:38-39). C’est à mon avis vraiment important d’abandonner toute idée que la moindre mauvaise chose puisse nous venir de Dieu, car alors, on peut vraiment penser à lui sans aucune crainte, on peut vraiment lutter contre ces mauvaises choses puisqu’elles ne viennent pas de lui, on peut alors vraiment compter sur Dieu pour combattre avec nous contre la mal, celui qui nous arrive et celui qui fait tant de souffrances dans le monde.

+ Amitiés fraternelles

Marc

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *