Avec Christ, pour accepter ma solitude affective qui est peut-être définitive ?

visage d'une femme souriante sur fond de verdure - Thanks to Edward Cisneros for sharing their work on Unsplash.

Accepter la solitude. Rester disponible pour une bonne surprise. L’un comme l’autre avec l’aide de Dieu.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur

Appréciant vos réponses toujours positives et revigorantes, je me permets de vous en poser une qui concerne la solitude affective.

Je voudrais savoir comment ma foi ( je suis de religion catholique), ma volonté de suivre le Christ pourraient être une force, une aide pour accepter mon célibat. En effet, à 52 ans, je suis toujours célibataire, sans enfants. J’ai été très longtemps précaire, cela ne fait que deux ans que je suis stable.

Pour être honnête, je ne crois plus en l’amour. Je suis certainement très négative (lucide plutôt) mais ce que je vois autour de moi depuis longtemps m’a fait perdre mes illusions. Je vois beaucoup d’hommes tromper leur épouse, leur compagne sans aucun scrupule. (l’inverse est vrai aussi!) Et cela me heurte car j’ai des valeurs et j’ai l’impression que ce sont des valeurs d’une autre époque. Tout tourne autour de la sexualité, d’un décrochage entre sentiments et sexualité.

Je suis lucide sur notre société. Autour de moi, il y a beaucoup beaucoup de gens seuls qui vieillissent seuls. Pour être honnête, j’arrive très bien à vivre en ma compagnie car j’ai fait un très gros travail sur moi-même pendant de longues années. Et je suis souvent en paix. Je ne redoute pas de rester dans le silence pendant des heures chez moi.

Je souhaiterais que le Christ soit mon roc, ma force, mon soutien pour accepter ma solitude affective qui est peut-être définitive. Je crois qu’à un moment donné, il faut regarder les choses en face.

En espérant que ce message ne respire pas le pessimisme!

En union de prière.

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Bravo pour votre foi et votre sagesse de vie. C’est très bon signe d’être capable de rester solitaire en paix.

Oui, la foi en Christ est une force en toute circonstance, pour vivre une solitude affective et pour vivre une vie en couple. L’une comme l’autre n’est pas simple à vivre, demande une belle vie intérieure pour être vécu d’une belle et riche façon. Bien sûr, il n’est pas bon d’abuser de cette solitude non plus, bien sûr.

Mon expérience d’accompagnement de centaines de couples dans un projet de mariage me permet de vous dire qu’il est possible de rencontrer l’homme ou la femme de sa vie à tout âge.

Il ne faut donc pas renoncer à espérer dans ce domaine. Par contre, il me semble que l’essentiel est de ne pas trop le chercher ardemment (pour deux raisons 1) cela fait peur à des candidats éventuels, 2) vous risquez de prendre n’importe qui au passage). Il me semble essentiel de pas attendre d’être en couple pour être heureux, ne pas conditionner son épanouissement à cela.

Je pense que la foi en Christ aide à s’ouvrir à une vocation personnelle dans la situation qui est la nôtre ici et maintenant, de s’ouvrir aussi à l’imprévu, à la surprise. Et il arrive que celle-ci soit bonne. Il arrive que cela nous fasse prendre une bifurcation imprévue dans notre cheminement. Cela peut être une rencontre d’une personne avec qui nous pourrons former un vrai couple. Un couple de deux personnes fidèles l’une à l’autre. Comme vous, l’infidélité, le mensonge, cette trahison de l’autre et de soi-même me fait horreur. Cela me semble sale, et choisir le chaos plutôt que la vie.

Vous êtes manifestement une personne qui avance dans la vie, c’est formidable, car cela demande toujours beaucoup de courage, d’énergie pour prendre sur soi. Maintenant que votre situation vous permet, me semble-t-il, d’être plus sereine, je pense que vous avez bien le droit de souffler un peu, de vous dire que vous êtes bien comme cela. Et de voir comment vous pouvez vivre cette vie en étant heureuse, en voyant ce que vous pouvez faire pour donner un coup de main bénévole dans une association ou dans votre paroisse, sans arrière pensée de rencontre, juste pour la joie de donner de la joie.

A mon avis en prenant ce chemin là, c’est gagnant sur tous les tableaux : 1) vous commencez déjà à être épanouie sans attendre, 2) étant ainsi, vous augmentez vos chances de rencontrer de belles personnes, 3) vous êtes utiles à des personnes que vous aidez par votre action. Et donc, que vous puissiez créer un couple ou non, dans les deux cas, ce sera bien. Mais je suis optimiste sur le fait que vous rencontriez quelqu’un.

Vous savez, statistiquement, une personne sur deux dans un couple, vieillit seule. Et de toute façon je ne pense pas que ce soit une très bonne raison de chercher à être en couple, ni pour regretter de ne pas avoir d’enfants. Pour ne pas être seul quand on sera âgé, il vaut mieux avoir quelques amis. Vous allez me dire que c’est très rare aussi et c’est vrai. Ensuite, la seule bonne raison, il me semble, pour être en couple, c’est d’avoir envie de rendre cette autre personne heureuse (sans que cette personne abuse de ce pouvoir sur nous, bien entendu).

Donc oui, je pense que votre message est un petit peu trop pessimiste, et je voudrais vous dire : prenez courage, vous vous en sortez magnifiquement, vous êtes une magnifique personne. Et vous avez une belle vie devant vous.

Avec la bénédiction de Dieu, il vous accompagne.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Mathias Di Maggio dit :

    Ne perdez pas espoir madame, j’ai 28 ans, venant d’une famille athée et pourtant marié depuis presque 8 ans déjà, très heureux en couple et père de trois merveilleux enfants. Ces valeurs que vous défendez ne sont pas perdues, et je reste persuadé que le bonheur est à votre portée et que bientôt il frappera à votre porte.
    Ma mère s’est remariée quand elle avait la cinquantaine alors qu’elle avait eu auparavant une vie affective désastreuse, notamment avec un ancien compagnon qui la battait, etc…
    Aujourd’hui elle est épanouie et heureuse ! Je prierai pour vous, je suis persuadé que vous finirez par atteindre cette félicité également.

  2. Aline dit :

    Ca fait 20 ans je suis divorcee de mon Mari qui a commis adultere
    Il sest remarie et a eu deux enfants avec sa nouvelle femme
    Moi je suis toujours seule et jamais un homme sest intéressé à moi
    Jai toujours prié jai jeuné et fais des prieres de deliverance
    À ce jour rien na changé
    Je suis frustrée seule decouragee
    Je veux comprendre ou est ce Dieu de justice
    Pourquoi il ne menvoie pas un homme bien

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour madame

      Je suis absolument persuadé que Dieu voit votre peine, il souffre ce que vous avez souffert à cause de ce mauvais mari, et Dieu vous accompagne par son Esprit.

      Si votre espérance est de fonder un bon foyer, c’est tout à fait légitime et il accompagne ce projet, seulement, Dieu n’a pas de télécommande pour forcer les cœurs, c’est si personnel et intime en chacun.

      Je sais ce que c’est que la solitude, ayant été moi-même totalement célibataire jusqu’à 48 ans.

      Le conseil que je donne aux personnes qui cherchent désespérément l’âme sœur est de commencer par s’organiser dans sa vie à être heureux célibataire, à vivre en utilisant ce temps libre en s’engageant dans des associations pour aider des plus pauvres que nous, de s’engager comme bénévole dans sa paroisse, de trouver un loisir si l’on en a envie, voir ses amis si l’on en a. Et de rester disponible pour une bonne surprise, avec une belle rencontre qui peut arriver demain.

      En effet, quand on est comme cela, heureux et bien tel que l’on est, on rayonne de bonnes choses et cela favorise ces rencontres. Et si cela ne se fait pas, au moins on n’a pas attendu en vain de rencontrer quelqu’un pour être heureux.

      Bonne route sur le chemin de votre vie. Vous m’avez l’air d’être une bonne personne, et cela, personne ne vous l’enlèvera.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Laetitia dit :

    Je n ai pas eu une vie facile et pourtant j aimerais rencontrer un compagnon surtout quand je vois ma fille adolescente vit sa petite vie, contenté pour elle car c est sain de ne pas se coller à moi constamment, mais cela me renvoie à ma solitude.
    Ne me jugez pas mal si je dis que oui aimer, prendre soin de l autre mais chacun chez soi. Vivre à 2 ne me convient pas.
    Je me suis inscrite sur un site de rencontres mais je suis très réticente et comme vous dîtes peut-être que je ferais plutôt de mauvaises rencontres. .Je ne sais pas mais il me semble qu’ il faut se bouger pour obtenir,..
    J ai 58 ans .

    • Marc Pernot dit :

      Bravo pour votre démarche, votre sincérité.
      Oui, vous avez bien droit au bonheur.
      Pourquoi pas un site de rencontre ? J’ai accompagné des couples qui se sont formés comme ça.
      Personnellement, je m’engagerais plutôt dans des actions de bénévolat dans l’église, dans les associations, ou je participerais à des groupes de salsa, de randonnée ou de céramique… comme cela, si l’on ne rencontre pas l’âme sœur, au moins on a fait des trucs sympas.

  4. Laetitia dit :

    Merci pour votre réponse qui fait écho à ma pensée profonde, même si quoi que je ferais où que j aille mon esprit cherchera la personne, la bonne si elle existe.
    Je me suis mariée à 19 ans car l eglise m a prouvé que je vivais dans le péché par des passages bibliques, l amour était où? Puis cela n a pas fonctionné et terminé dramatiquement.
    Érant jeune encore j ai rencontré un autre homme ,je ne me suis pas mariée mais j ai découvert qu il se droguait et moi avec toute ma foi ou ma naïveté j ai cru que dieu l avait mis sur mon chemin pour que je l aide comme si j’étais un instrument qu il utilisait, ce terme ne vient pas de moi.
    Encore une fois fiasco total.
    À l âge de 40 ans dans une église j ai rencontré un homme qui ne me plaisait pas spécialement et plus jeune de 11 ans ce qui me gênait, mais bon peut-être que dieu veut ..puis oui puis cet homme avait un grave problème et là encore j ai pensé que dieu voulait que c était lui ..mais le même problème pour lequel je me suis mariée, oui remariée je l ai quitté.
    Culpabilité etc etc..
    Peut-être que vous et tous ceux qui me liront diront que j ai un gros problème. .Je n en voudrais à quiconque car c est ma pensée.
    Alors aujourd’hui j ai compris que mon ennemi était moi à cause d une mauvaise construction psychique. Je suis seule depuis un bon moment car j ai peur de moi,mes sentiments, mon parcours et surtout je pense et croit même que aucun homme bien pourrait être avec moi.
    Merci de me lire .

    • Marc Pernot dit :

      Bravo pour votre sincérité et pour votre humilité.
      Effectivement, l’église qui a utilisé des versets bibliques pour vous imposer une conduite a vraiment fait le mal (pensant probablement faire le bien).
      Effectivement, épouser quelqu’un en pensant pouvoir le changer n’est pas un bon plan, on épouse quelqu’un si on l’aime comme il est, s’il y a des progrès ensuite, c’est toujours de l’ordre du miracle.
      Cependant, je peux vous dire qu’avec Dieu, personne n’est enfermé dans ses difficultés, ni dans son passé. Si votre projet est de bâtir enfin un vrai couple, il y a toujours matière à espérer. Vous m’avez l’air d’être une bonne personne sincère, voulant bien faire, amie de Dieu, un homme bien aurait mil fois raison de s’intéresser à vous.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  5. Laetitia dit :

    Jamais on ne m a fait un si joli compliment sur ma personne qui pourrait être intéressante et susceptible d intéresser un homme pour ce que je suis .

    Je vous pose une question, doit on raconter son passé aussi médiocre soit il à un homme? Si oui faut il le faire dés le début ou attendre de sentir ou savoir alors que je ne sais pas si je saurais reconnaître CELUI..

    Du fond du coeur soyez béni pour vos réponses sincères et rapides ,de votre temps.

  6. Laetitia dit :

    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *