Après m’être confessée à Dieu, peut-être des signes de son pardon ?

jeune femme sur un sommet regardant en contrebas un paysage embrumé - Image par thatsphotography de Pixabay

Commencer à voir clair, avec encore des voiles de brume.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour je m’appelle xxx et j’ai 16 ans.
Quand j’étais enfant, j’ai commis un péché grave et je m’en veux. Ma famille ne pratique pas, mais sont quasiment tous baptisés. Cette après-midi, je suis sortis en vélo et je suis passée devant l’église. Je suis donc descendu de mon vélo et me suis assise sur les marches en expliquant ma détresse profonde et mon regret tout en demandant pardon à dieu (l’église était fermée). Dans la minute où je me suis relevée et m’apprêtais à monter sur mon vélo, le clocher à retentit une fois… Je me suis dis : c’est un signe ?
Je ne savais pas.
Au moment que je suis rentré, ma voisine et arrivée chez nous pour nous donnez des affaires d’enfants (ma mère travail avec les enfants) . La voisine m’a dit en me regardant : tu aime les feves ? J’ai répondu que oui, et elle m’a donnée une fève représentants un bébé allongé sur de la paille et l’autre d’un oiseau qui prenait son envol. j’en ai parlée à ma mère (elle est très ouverte d’esprit) et elle m’a répondu que c’était certainement un signe de dieu. Qu’il me pardonnait…
au moment, où j’écrivais ce message, des feux d’artifices ont retentirent.

Merci, pour votre attention, Si vous pouviez juste me répondre, je vous souhaite un excellente Soirée/ Journée / Matinée !
Au-revoir
PS : Au retours du voyage que mes parents ont prévue, je conte aller me confesser.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Bravo pour votre démarche de foi, d’humilité, de sincérité.

Vous pouvez vous confesser à un humain si vous le désirez, mais l’essentiel est ce que vous avez déjà fait, de vous présenter devant Dieu et de reconnaître quelque chose qui ne va pas. C’est ce lien confiant avec Dieu qui est bien la clé qui lui permet de vous aider dans la profondeur de votre être. Il peut arriver, dans certains cas très graves que nous ayons besoin d’entendre dire par une personne officielle le pardon de Dieu, mais en général il me semble bon de régler cette question avec Dieu directement, dans la prière comme vous l’avez fait. Et ce pardon je peux vous l’affirmer de façon absolue, sans même savoir ce que vous avez fait puisque le Christ nos a assuré de la bienveillance irréductible de Dieu à l’égard de toute personne. Jésus affirme que Dieu va jusqu’à aimer, bénir et faire du bien à son ennemi (Mat. 5:44-48), que Dieu est comme un berger qui cherche même la plus perdue de ses brebis perdues, et qui la trouve (Luc 15:1-10). Vous pouvez donc cesser de vous tourmenter sur ce passé, sauf s’il y a quelqu’un que vous avez blessé ou lésé pour chercher éventuellement, si c’est effectivement utile, de faire un geste. Et vous pouvez vous concentrer sur le présent et sur l’avenir.

Votre récit de signes est très sympa. Cependant, je ne pense pas qu’il faille interpréter comme cela les petits hasards de la vie, c’est prendre le risque de diriger sa vie sur n’importe quoi, ce serait comme de choisir un conjoint ou un métier en tirant à pile ou face. Et c’est s’exposer à avoir peur à cause de rien, supposez que par hasard un corbeau tout noir soit passé en croassant, ce qui n’est pas rare en ville, et que vous vous imaginiez que Dieu vous condamnait à jamais, simplement à cause de ce volatile qui ne pensait pas à autre chose que d’aller se promener pour chercher de la nourriture, cela aurait vraiment été vous faire du mal pour rien. Par contre oui, la gentillesse de la voisine peut être un signe d’affection, vous rappelant que même des humains font attention à vous et vous aiment, c’est un signe d’un amour premier, celui de Dieu, qui dépasse et inspire tout geste d’attention vraie depuis l’aube du monde.

Dieu vous a pardonné, il vous bénit et vous accompagne sur votre route.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *