Jésus dit : « J’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous » (Luc 22:15)

La Cène, par Léonard de Vinci.➔ Jésus assume : il est un être de désir, d’ardents désirs et de passion (c’est le cas de le dire). Il désire manger, il désire une certaine Pâque, il désire la vivre avec ses amis.

➔ Le désir de manger que Jésus manifeste a été critiqué par les fâcheux de l’époque qui le traitent d’ivrogne et de glouton. Ils se sentaient exemplaires avec leurs jeûnes et autres obligations religieuses. Ils y mettaient une grande ardeur afin de laisser plus de place à Dieu dans leur vie. Cela part d’une bonne intention. Jésus, lui, assume son désir d’accueillir les bénédictions de Dieu : celles de la foi, celles de l’intelligence, celles des relations humaines, et celles qui nourrissent le corps et réjouissent les sens. C’est encore mieux quand elles sont vécues comme Jésus le fait en rendant grâce à Dieu pour ses bénédictions. C’est encore mieux quand c’est vécu avec d’autres personnes, faisant corps ne serait ce qu’un instant.

➔ Le désir de Pâque est celle d’un passage (c’est le sens de ce mot). Un passage vers du mieux, vers une vie plus intense, plus libre et plus vraie, une vie qui fait ce qu’elle peut pour épanouir la vie alentour. « Cette » Pâque que va vivre Jésus sera effectivement une passion : celle de témoigner de l’amour infini de Dieu.

➔ Et le désir de Jésus se tourne vers ses disciples pour qu’ils vivent de cette Pâque avec lui, qu’ils s’en nourrissent, et qu’ils prennent alors sa suite avec l’aide de l’Esprit Saint.

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.