Le Christ est toujours là, à la porte de notre âme (Simone Weil)

Simone Weil (philosophe) - wikicommons

Simone Weil

Le Christ est toujours là, à la porte de notre âme, qui veut entrer, mais il ne viole pas notre consentement.

Si nous consentons à ce qu’il entre, il entre ; dès que nous ne voulons plus, aussitôt, il s’en va.

Nous ne pouvons pas faire aujourd’hui un pacte avec lui pour que, demain, il soit en nous même malgré nous.

Notre consentement à sa présence est la même chose que sa présence.

Le consentement est un acte, il ne peut être qu’actuel.

C’est le consentement, le oui du mariage. Un oui prononcé dans l’instant, mais prononcé comme une parole éternelle, car c’est le consentement à l’union du Christ avec la partie éternelle de notre âme.

Simone Weil, philosophe (1909-1943)

N’hésitez pas à proposer un beau texte de foi qui vous aurait inspiré.

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Eugénie dit :

    Wow, c’est un texte magnifique ! Ça me donne envie de lire Simone Weil ! J’aime beaucoup toute cette question du consentement, qui est encore aujourd’hui très actuelle et parfois mal comprise !

    • Dipneuste dit :

      Oui merci aussi pour cet article sur Simone Weil. Je pense aussi qu’il faudrait encore ajouter au consentement le préalable ou le prérequis implicite de la compatibilité de ses croyances avec ce type de vie spirituelle. Ces croyances peuvent en effet fluctuer d’un jour à l’autre, en tout cas chez certaines personnes : hésitation ou perplexité devant plusieurs représentations/croyances : Dieu personnel / Dieu avec intermédiaires comme Jésus et/ou l’Esprit Saint / Dieu impersonnel apophatique sans représentation / Dieu personnel et impersonnel… Chacune/chacun peut cependant ressentir avec quelles croyances il°elle trouvera sa paix ou sa préférence, selon quelle voie, quel chemin intérieur… et selon ces croyances et préférences éventuelles en toute liberté bien sûr, si c’est en Dieu, via Jésus, via l’Esprit Saint, via l’Esprit force agissante de Dieu, via la Paix, ou la Grâce ou l’Amour ou la Compassion… Ou via deux voies intermédiaires simultanées, comme si deux éclairs étaient descendus des nuages de son ciel intérieur en cette époque troublée et de souffrance…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.