Une idée à vous proposer pour vos conférences comme celles sur les mythes bibliques : l’Apocalypse

Par : pasteur Marc Pernot

statue en bronze de dragon à trois têtes - Photo by Vlad Zaytsev on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc !

J’espère que vous allez bien et que vous fourmillez d’idées pour nous décoder encore et toujours plus de textes bibliques…
Si ce n’est pas le cas, j’aurais éventuellement une idée à vous proposer car au même titre que vous avez fait vos conférences sur les mythes bibliques, des conférences du même type sur l’apocalypse de Jean d’une part permettraient d’éclairer les gens comme moi qui pataugent allègrement en la lisant, mais aussi intéresserait beaucoup d’autres gens, incroyants ou profanes…

Cela pourrait être une idée pour vos futures conférences ?

Sinon j’ai une question à propos de la fameuse Jézabel dont il est question au début de l’apocalypse… Est ce encore un personnage métaphorique pour parler du « Nous » adorant des idoles, ou bien est ce une personne réelle ?
Comme vous le voyez j’ai toujours autant de mal à faire le tri par moment…

Bonne semaine à vous,

Fraternellement,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Grand merci pour vos encouragements. Ça fourmille en effet. Et comme vous pouvez le voir au délai de réponse, j’ai pris ces dernières semaines un respectable retard…

Il m’est arrivé de faire quelques prédications sur l’un passage de l’apocalypse. Et une demi douzaine d’études bibliques. Je ne suis pas grand grand fan de ce style de littérature dans la Bible (alors que, étrangement, je suis fan de romans d’héroïque fantaisie). Sauf peut-être de la première page et des quelques dernières, que je trouve admirables.

J’ai bien une idée pour un cycle de conférences de rentrée comme les trois années dernières (https://heros-bibliques.ch), mais je ne sais pas si je vais me lancer en septembre 2022, c’est une question de priorités, je me dois à ma paroisse et à https://jecherchedieu.ch. J’hésite car c’est un beau service dans la cité, je pense, seulement c’est aussi un gros investissement en terme de temps de travail, peut-être plus utilement investi ailleurs…

Comme bien souvent, vous avez raison, les personnages de la Bible Hébraïques servent d’archétypes, de figures permettant de faire référence à un trait humain, bien humain, de foi et d’éthique, de vocation. C’est le cas d’Adam, d’Abraham, de David, de Jonas… dans les évangiles, et aussi de Noé, de Sarah et Agar… dans les épîtres. Et donc de Jézabel dans l’apocalypse. Et j’en oublie surement. C’est pourquoi il n’est pas inutile de connaître un petit peu la bible hébraïque et de retenir un peu ce qu’incarnent les personnages. Ils ne sont pas toujours métaphoriques, il a certainement existé un roi David, mais quand on traite Jésus de « fils de David », ce n’est pas de cet homme historique dont on parle, effectivement, mais de la figure tirée de lui, vous avez raison, je pense.

Belle lecture

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Michel dit :

    Il me semble que les symboles du livre de l’Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l’âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l’Histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.