Pourquoi les protestants ne fêtent pas l’ascension ?

Fresque de Giotto à Assise, représentant l'Ascension du Christ

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je suis prof de KT catholique et je cherche à savoir pourquoi les protestants ne fêtent pas l’ascension. Je cherche ce renseignement car je fais un tableau regroupant les principales religions monothéistes.

Merci d’avance

@+

Réponse d’un pasteur :

Chère madame

Bravo de faire du catéchisme : c’est un service formidable, et je suis sûr qu’en prime, du point de vue personnel, cela vous enrichit infiniment. Rien de tel que d’avoir à témoigner de sa foi pour se recentrer sur ce qui nous a le plus enrichi…

Bon, voila que je me mets à prêcher, moi, je ferais mieux de répondre à votre question:

Si, les protestants fêtent en général l’ascension, c’est un événement rapporté dans l’évangile et dans les actes des apôtres, et en plus il concerne directement le Christ. Mais comme c’est sans doute la fête religieuse la moins suivie, il est vrai que dans certaines petites paroisses elle ne do,,en pas l’occasion de faire un culte car il n’y aurait que deux personnes (voire une seule : le pasteur). Il faut dire que cette fête qui a lieu 40 jours après Pâques est un joli jeudi férier de printemps, cela donne bien envie d’aller se balader dans la nature, non ? Mais le sens spirituel de l’Ascension est intéressant, nous rendant responsable d’agir en disciples du Christ en ce monde, ensemble, et avec la force que Dieu nous donnera.

Par contre, les protestants ne fêtent en général pas l’assomption (15 août = l’assomption de la vierge). Ce n’est pas que nous n’attachions pas d’importance à la mère de Jésus, la vierge Marie (elle est un des personnages majeurs des évangiles) mais nous ne la prions pas, pas plus qu’aucune autre personne, réservant nos prières à Dieu. Mais c’est qu’il n’est pas question de l’assomption de la vierge dans la Bible, ni même de ce genre de concept, avec la montée du corps au ciel… Cela dit, le message spirituel porté par la tradition de l’assomption de Marie n’est pas inintéressant quand même (peut-être : le fait que notre être entier, le corps y compris, est béni par Dieu, pas seulement notre dimension spirituelle).

Pour les protestants, la fête principale est Pâques, et cette fête est en réalité célébrée en fait chaque dimanche, c’est même pour cela que le culte a lieu le dimanche et non le samedi comme dans la tradition juive. Bien sûr, nous fêtons Pâques spécialement dans la semaine pascale avec les catholiques : le dimanche de Pâques, bien entendu, mais aussi le Vendredi Saint qui est très suivi aussi (surtout des protestants de sensibilité luthérienne), et parfois le jeudi saint (en mémoire de la Cène), et même dans certaines paroisses tous les jours de la semaine sainte du dimanche des Rameaux à Pâques. Cette semaine nous permet de nous ouvrir à la dimension de notre vie qui est plus forte que la mort.

Nous fêtons aussi Noël (le matin de Noël, et souvent une veillée le 24 décembre au soir), fêtant le salut de Dieu donné dans la naissance de cet homme, Jésus de Nazareth. Et ce qu’il nous dit de l’intérêt que Dieu porte à notre être et à notre monde.

Nous fêtons enfin la Pentecôte, celle du don de l’Esprit Saint.

Certains protestants fêtent « la réformation » aux alentours du 31 octobre (en mémoire du geste de Luther affichant ses 95 thèses). Mais cette fête a moins d’importance que les fêtes inspirées de la Bible.

J’espère que je n’oublie pas trop de choses majeures, je reste, bien entendu, à votre disposition et vous souhaite 1000 bénédictions dans la présence de Dieu à vos côtés sur votre chemin et dans votre service auprès des jeunes.

Amitiés fraternelles

pasteur Marc Pernot, église protestante de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *