Pourquoi la pédophilie ne touche-t-elle que le clergé catholique ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Cyril dit :

    Bonjour,
    Avoir des désirs de pédophilie ce n’est pas être malade (sauf peut-être à un très haut niveau) mais plutôt avoir des tentations. Or les tentations c’est bien car ce sont des épreuves, cela permet de montrer que l’on aime vraiment Dieu. D’ailleurs, pourquoi Jésus-Christ est-il parti 40 jours dans le désert ?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour

      Je pense quand même que si l’on a des tentations sexuelles envers les enfants il est une bonne idée, une très bonne idée de demander de l’aide à un médecin. Car cette tentation peut assez facilement être plus forte que notre propre contrôle (un jour). Et que les dégâts sont si immenses sur l’enfant que, vraiment, la moindre chute est terrible. Une catastrophe.

      La responsabilité d’une personne ressentant ce désir est de consulter un médecin et de demander de l’aide. Ce serait tout à son honneur : on n’est pas responsable de son désir, mais on est responsable de ce que l’on en fait. Dans ce cas, ne pas demander de soins est s’exposer à commettre un épouvantable crime.

      Dieu n’a pas besoin qu’on lui montre qu’on l’aime ! Il nous connaît mieux que nous-même, et cela sans nous tester. Il sait combien nous l’aimons.

      Les épreuves ne viennent pas de Dieu, les tentations viennent de notre propre faiblesse, de nos blessures, parfois de nos mauvaises décisions. Mais les tentations ne viennent jamais de Dieu. Au contraire : Dieu est avec nous contre la tentation.
      Et les médecins qui nous soignent de nos maladies participent donc à l’œuvre de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *