On m’a dit qu’on a pas à faire d’effort pour ne plus pécher mais plutôt laisser Jésus vivre en nous

Par : pasteur Marc Pernot

un paysan porte une lourge charge sur un chemin de montagne - Photo by Simon Berger on Unsplash

Va prends ton bagage et marche !

Question d’un visiteur :

Bonsoir pasteur après avoir donné ma vie à Jesus je faisais ce que je pouvais pour lui plaire et je fuyais le péché mais ensuite il a été dit qu’on a pas a faire d’effort pour ne plus péché mais plutôt laissé Jesus vivre en nous et je ne sais comment faire et ces temps ci j’ai l’impression de tout le temps demander pardon à Dieu pour mes péchés alors que je ne veux plus péché du coup j’ai la sensation de tomber de me relever et ainsi de suite et je sais plus quoi faire le plus inquiétant c’est que toute ma vie n’est plus dirigée vers Jesus comme avant mais je me préoccupé plus de ma vie .
J’ai l’impression d’être devenue tiède et je pense que Dieu doit être fatigué de me voir tout le temps dire pardon
Je suis perdue aidez moi s’il-vous-plaît merci

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir
C’est bien de demander pardon. Vous ne risquez certainement pas de fatiguer Dieu avec cela. De toute façon,ne craignez rien, il est infatigable, et quand une personen s’adresse à lui, il est déjà tout content.

Cela dit, je pense qu’il y a mieux que de demander pardon. Pour plusieurs raisons :

  • Dieu a pardonné avant même que nous ayons demandé pardon puisqu’il nous aime. Le pardon de Dieu est donc une affaire réglée.
  • Par contre, il est utile d’avoir un juste regard sur ce que l’on a fait, et cela aide de chercher à voir clair avec l’aide de Dieu. C’est parce que nous savons que Dieu nous a déjà pardonné que nous pouvons le cœur ouvert lui demander de nous aider à progresser, de venir nous guérir de la cause même de notre faute, de noter faiblesse, de notre manque de lucidité. Ile st bon de voir avec Dieu s’il y a quelque chose que nous pourrions faire pour réparer ce qui a été abîmé par notre faute.
  • Et nous avons besoin de Dieu pour nous aider à nous pardonner à nous-même d’avoir été pas trop génial sur ce coup. Et nous avons besoin de lui pour tourner alors notre regard vers l’avant pour de jolis projets.

Je ne sais pas trop ce que veut dire « laisser vivre Jésus en nous ». Jésus n’est pas une sorte de fantôme qui viendrait nous habiter. Jésus n’est pas une sorte de programme à télécharger et qui viendrait remplacer notre programme personnel (quelle horreur). Je pense que cela veut dire vivre en communion avec ce que Christ avait comme confiance en Dieu, se laisser engendrer, soigner, élever et ressusciter nous même par Dieu avec Christ. Etre en communion avec Christ dans son cheminement, comme élan de service et de soin des personnes qui ont besoin d’un coup de main et qui auraient vraiment besoin de nous en particulier ? Nous serions alors un peu christ mais à notre façon, selon notre personnalité et l’occasion.

Est-ce que cela suppose de « laisser faire » ? De cesser de faire l’effort de vivre comme nous pensons que nous devrions vivre ? Il me semble au contraire que bien souvent Jésus soigne et guérit une personne, l’enseigne puis lui demande un effort : au paralytique guérit il dit de prendre son lit et de marcher, à la femme adultère libérée il fit d’avancer dans sa vie et de ne plus faire n’importe quoi, à l’aveugle qu’il a soigné il dit d’aller au réservoir de Siloé, de revenir, et il témoigne au risque de sa vie… Et il nous dit de prendre notre croix, notre propre croix et de le suivre. Rien de tout cela n’est de tout repos…

Donc, faites comme cela vous convient pour avancer, chacun est différent et ce que votre conscience, éclairée par Dieu, vous dit qui est le mieux pour vous. Se sachant déjà pardonné par Dieu, accompagné, encouragé, nous pourrons avancer. A votre rythme.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

1 réponse

  1. C92 dit :

    Vous avez raison Monsieur Pernot,
    en effet en disant « laisser vivre Jésus en nous », c’est mal formuler, j’utiliserais plutôt  » Se laisser convertir par le Saint Esprit qui est souffle de vie », cela permet de pouvoir demeurer en Dieu. A mon sens c’est subtil mais comme vous le dites si bien cela n’enlève pas notre personnalité, mais à mon avis en demeurant en Dieu, il nous permet d’être vraiment nous. Finalement Dieu nous aime tel que nous sommes finalement s’il aimerait que l’ont écoute son souffle c’est pour nous, son amour demeure. Meilleures salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *