Mon petit ami dit qu’il est chrétien mais qu’il ne prie plus, qu’en penser ?

temple - Image par Josep Monter Martinez de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour
J’ai 23 ans , je suis d’une famille chrétienne et on m’a toujours éduqué dans la crainte de Dieu ,ça fait quelques mois que je suis en couple c’est d’ailleurs mon premier petit ami, il dit qu’il est chrétien mais qu’il ne prie plus, moi contrairement je me consacre à Dieu. il m’aime je le sais et je l’aime aussi mais j’ai parfois des doutes.
Que dois je faire je suis vraiment dans l’embarras aidez moi svp

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Il me semble qu’il serait intéressant de demander à ce monsieur comment il se dit chrétien, qu’est-ce qu’il entend par là ?

Être chrétien, par définition, c’est être d’une certaine façon disciple de Jésus-Christ. Cela suppose donc s’intéresser au Christ, se laisser inspirer par lui. Comment est-ce que ce monsieur s’intéresse au Christ ? Concrètement, cela prend quelle forme ? Il lit et réfléchit sur les évangiles régulièrement ? Ce serait déjà cela.

Jésus nous encourage à prier. Chacun à notre façon, ce n’est pas une question d’église, mais de cœur. Cela me semble un petit peu original de se dire chrétien et que l’on ne prie pas. Qu’il n’aille pas à l’église est une chose qui peut arriver pendant une période de sa vie, c’est plus difficile si la personne ne se pose pas de questions et si elle ne prie pas. Car c’est ce genre de pratique la qui alimente une façon d’être où l’on cherche à avancer dans sa qualité d’être, dans sa façon d’espérer, d’aimer, d’agir.

S’il ne fait rien pour s’intéresser au Christ pour évoluer, cela n’empêche pas forcément d’être une bonne personne, heureusement, les chrétiens n’ont pas le monopole de cela. Mais ce qui est ennuyeux c’est de se dire « chrétien » si ce n’est pas le cas concrètement, si cela ne correspond en rien à sa propre façon d’être et de vivre. Il est bon de vivre dans la vérité, vis à vis de soi-même, déjà en regardant si ce que l’on pense être est ce que l’on essaye d’être. C’est bon aussi d’être dans la vérité avec son entourage, surtout avec ce plus proche de ses prochains qu’est la personne avec qui l’on envisage de fonder un couple.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *