22 août 2023

Une femme, de dos, lève les bras en priant dans un pré aux hautes herbes - Photo de Hanny Naibaho sur https://unsplash.com/fr/photos/djLvhqqzesU
Question

L’automne dernier, on a coupé mon arbre à prières…

Par : pasteur Marc Pernot

Une femme, de dos, lève les bras en priant dans un pré aux hautes herbes - Photo de Hanny Naibaho sur https://unsplash.com/fr/photos/djLvhqqzesU

Question posée :

J’ai la chance de vivre dans une ville plutôt verte et mon quartier et assez boisé…

Il y a quelques années, protestante débutante, je rencontrais lors d’un meeting international protestant pour son bicentenaire, les protestants des Cévennes…
J’ai été séduite par ces gens simples, un peu « rustiques », qui vivaient leur foi et leurs cultes au cœur des Cévennes, le plus souvent en plein air, dans des grottes souvent, en raison des diverses persécutions dont ils ont été victimes au fil de l’histoire… Et qui est resté par la suite, presque une tradition de mémoire pour eux…

C’est quelque chose à laquelle j’adhère totalement ! Non pas pour mon histoire encore jeune de protestante, mais pour ma relation avec Dieu que je trouve bien plus lorsque je marche en pleine nature et même dans les rues de ma ville, plutôt que dans n’importe quel temple ! Pour moi l’extérieur dans son entier est mon église, et c’est dehors que je me sens proche de Dieu et que je lui parle le mieux le plus souvent.

Je lis régulièrement ici des gens qui culpabilisent de ne pas aller à l’office assez souvent, ou de gens qui ont peu de temps à accorder à Dieu, ou encore des personnes qui s’interrogent sur le fait que Dieu les entendent, etc…

Ce à quoi je répond, que dans l’absolu, vivre Dieu au travers d’une communauté est sûrement plus riche et réconfortant… Mais que rien ne vous interdit de vivre Dieu seul, en relation avec la nature, dans des moments de paix personnelle d’envie de le retrouver autour d’un arbre ou d’un nuage…
Personnellement je pleure souvent quand je prie, et je n’ai pas envie que d’autres me voient ainsi.

Prier/ parler à Dieu seule, à l’extérieur, me permet d’être au plus près de lui, dans ce que j’ai de plus sincère…
Je voulais porter ce témoignage pour le cas ou d’autres que moi auraient envie de vivre Dieu de cette façon et ne l’osent pas.

Dieu nous espère tous quelque soit l’endroit où nous le retrouvons !
Peu lui importe que cela soit au pied d’un arbre remarquable ou dans une cathédrale !

J’ai mis du temps a repasser devant la souche de mon arbre à prières coupé, mais j’y suis repassée ce matin… Et figurez vous qu’il repart en de multiples rejetons s a sa base ! Comme quoi ? Dieu et les arbres ont plus d’un tour dans leurs sacs !

Fraternellement,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

La bonne religion : celle qui nous fait avancer

La bonne religion, pour une personne donnée, c’est celle qui va aider cette personne, personnellement, à avancer, à cheminer, à approfondir sa prière et élargir son regard en bienveillance sur ce monde et ses habitants.

C’est ce que dit Jésus quand il remet la religion à sa juste place en disant « le shabbat est fait pour l’humain ».
Donc, si prier dans la nature est pour vous une bonne façon de pratiquer votre religion, c’est parfait. C’est en quelque sorte la pièce reculée, intime et personnelle, dans laquelle Jésus nous conseille de nous retirer pour prier (Matthieu 6:6)

Avantage et difficulté d’aller à l’église

  • Il est possible de rejoindre les autres autrement qu’à l’église,
  • il est possible de se laisser surprendre par un questionnement nouveau pour nous autrement que pendant le culte du dimanche matin,
  • il est possible de prendre une élévation par rapport à notre vie quotidienne en ce monde autrement qu’en allant dans une église le dimanche matin…

C’est vrai qu’avec le culte, tout est organisé pour aider les personnes à recevoir cette nourriture pour sa démarche, et pour apporter sa propre contribution à l’édification des autres. Mais si une personne trouve cela, voire même mieux autrement, c’est parfait et il n’y a pas du tout à culpabiliser. Je suis absolument du même avis.

Ensuite, je ne suis pas certain que travailler sa foi en partie avec les autres soit réconfortant. C’est souvent au contraire déstabilisant par rapport à notre foi personnelle. Mais déstabilisant dans le bon sens, en stimulant notre propre interrogation. C’est en général en complément de notre propre relation à Dieu qui reste et doit rester l’essentiel pour chacun, dans sa chambre, dans la nature, sous sa douche (éviter de prier en conduisant sa voiture ou sa moto 🙂 , ou dans un musée… Je pense que de toute façon le lieu de la rencontre est là : dans notre prière, comme vous le dites, c’est là que Dieu nous attend. Notre exercice spirituel, quel qu’il soit, au culte et/ou ailleurs, est au service de cela. Le lieu de notre rencontre avec Dieu c’est notre louange, en particulier. Pour cela, nous avons chacun des lieux qui nous ont marqués, qui ont été et qui sont des lieux qui nous inspirent. Donc désolé pour votre arbre.

Un travail pour faire évoluer notre prière

Merci pour cette parabole des petites pousses de prière nouvelle, c’est un beau regard sur le monde que vous avez, et c’est sans doute ce qui participe à embellir et approfondir votre démarche priante. Bravo d’avoir trouvé ce qui vous correspond. C’est important et précieux. C’est un « travail » que personne ne peut faire à la place d’une autre personne, trouver les moyens, les lieux, les rythmes, sentir au fond de soi ce qui nous fait avancer réellement.

Si vous le voulez, et le pouvez, il y a un grand culte en plein air comme du temps des huguenots persécutés, qui est organisé à Mialet dans le Gard (centre sud de la France) chaque premier dimanche de septembre chaque année. C’est dans une dizaine de jours. Il y a un très beau recueillement de milliers de personnes sous les chênes du musée du désert. La prédication est souvent bien inspirante, avec les chants.

Merci pour votre témoignage

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *