montage avec un dragon et un coucher de soleil - Photo by LINLI XU on https://unsplash.com/photos/gUWFb2g8FKw
Bible

L’Apocalypse : un livre de paix et d’amour ? ou de prophéties terribles ?

Par : pasteur Marc Pernot

montage avec un dragon et un coucher de soleil - Photo by LINLI XU on https://unsplash.com/photos/gUWFb2g8FKw

Question posée :

Bonjour pasteur ,
j’ai besoin de vous : je sais que les scénarios horribles décrits dans l’apocalypse sont a prendre au second degré, mais alors, je n’arrive pas à comprendre ce livre. Est il un livre de paix et d’amour ou est-il vraiment un livre prophétique parlant d’horreurs a venir ?
Encore merci,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Et bravo de vous intéresser à la Bible, dans ses moindres recoins.
Extrait de
Il existe des gens pour utiliser le livre de l’Apocalypse pour faire peur aux gens, c’est ce que l’on appelle « le syndrome de Philippulus », sur la base de ce personnage de Tintin où un homme poursuit les gens avec des menaces et des appels à la repentance, prédication qu’il accompagne de lugubres coups de gong. « C’est le châtiment, faites pénitence, la fin de monde est arrivée ! » Ces faux prophètes essayent de persuader les gens d’avoir peur de Dieu. Ils le font dans le but louable d’aider les gens à se tourner vers Dieu et de les pousser à soutenir l’église.

Mais au contraire, le message du Christ est un évangile, c’est à dire littéralement « une bonne nouvelle », c’est même « LA bonne nouvelle », et non le dernier avertissement avant la terrible sanction !

Donc, je suis bien d’accord avec vous, l’Apocalypse, comme tout le reste de la Bible, est à lire à la lumière de l’évangile du Christ, c’est à dire qu’on peut le lire comme on veut, comme on peut, mais au final une bonne lecture en tire nécessairement une bonne nouvelle pour chaque personne vivant au monde.

Et ce texte ne parle ni du passé (du temps de l’empereur Néron ou de je ne sais qui) ni du futur (une éventuelle génération où la fin du monde arriverait), mais ce texte parle du présent. En effet, d’après le Christ lui-même, c’est aujourd’hui déjà que le Royaume arrive, ni hier ni demain, mais aujourd’hui, « L’heure vient, nous dit Jésus, et elle est déjà là » (Jean 4).

Les justes qui sont sauvés, c’est donc une figure de nous tous et de chacun de nous.
Ce qui est massacré par divers dragons ou des étangs de feu… c’est ce qui en nous est souffrant, nous blesse et nous tue : c’est notre péché, c’est notre angoisse, notre culpabilité, notre faiblesse, notre manque de sagesse (cela s’appelle le secours de Dieu), nos blessures, et nous préjugés…

Donc oui, le livre de l’Apocalypse, est, comme les autres livres de la Bible un livre de paix et d’amour pour nous. Mai spas pour tout le monde. C’est comme tout outil puissant, il peut êtr eau service de la vie ou de la mort. C’est particulièrement le cas pour ce livre, car le style de l’Apocalypse n’est pas facile à lire, bien des images ne sont pas du tout évidentes aujourd’hui, dans une autre culture que celle du milieu de rédaction. C’était bien plus facile pour les personnes de l’époque car elles avaient plus l’habitude de ce genre de langage et de tous ces jeux d’allusions savantes à d’autres passages de la Bible. Donc si vous ne saisissez pas tout, ce n’est pas grave, vous pouvez passer sans vous choquer, et retenir parfois de bien belles promesses au détour d’un paragraphe un peu étrange.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

2 Commentaires

  1. Michel Jas dit :

    Je ne suis pas totalement d’accord … Dans les messages apocalyptiques de la bible (prophètes, paroles de Jésus, apocalypse de Jean) il y a aussi et peut être d’abord un contexte de guerre, de difficultés, d’épreuves, sociales, climatique et de craintes face à l’avenir qu’on aurait tort de gommer.. L’aujourd’hui du Christ et le message existentiel n’enlève pas ce contexte de ‘fin du monde’ que l’on ressent aussi aujourd’hui

    1. Marc Pernot dit :

      Salut Michel, et merci ! D’accord avec toi sur ce point, le contexte de rédaction dans une époque difficile. Seulement, contrairement à ce que laisse penser le sens commun avec les mythes de l’armaggédon, l’apocalypse n’annonce pas une fin apocalyptique, mais le triomphe de la vie, la fin des larmes, la Jérusalemn céleste ouverte même aux non croyants, bénéficiant des meilleurs soins…
      Donc oui l’Apocalypse est à mon avis un livre à lire comme un Evangile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *