Je vois souvent les églises parler de péché ou dire qu’une personne transgenre doit retourner dans le droit chemin

homme en tee shirt dans une ville - Photo by Sunyu Kim on UnsplashPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour
Je suis tombé sur votre site car je recherchais des informations sur les personnes LGBT dans le rapport avec Dieu. Je suis moi-même transgenre et à vrai dire jeune croyant. J’ai commencé ma transition il y a environ deux ans mais j’ai commencé à vouloir me rapprocher de Dieu il y a seulement quelques mois. J’ai fais quelques recherches et je vois souvent les représentants parler de péché ou dire qu’une personne transgenre doit tout faire pour retourner dans le droit chemin. Tout ceci me fait assez peur, je ne me suis jamais autant senti “moi”, bien dans ma tête et dans mon corps que depuis que j’ai entamé cette transition et je n’ai pas envie de devoir faire un choix entre ça et Dieu. Est-ce vraiment incompatible ? J’ai fait un tel chemin pour arriver à moi alors est-ce que je risque réellement de décevoir si je continue ? Et s’Il peut quand même m’accueillir comment trouver une paroisse qui m’accepterait ?
Merci

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur
Ne vous inquiétez pas. Choisissez seulement vos fréquentations.

Vous n’êtes pas du tout obligé d’aller sur les forums, sites et paroisses, églises ou associations racistes, homophobes, transphobes. Cela existe malheureusement, mais c’est leur problème, cela ne dit rien sur la justesse, sur la beauté de ce que vous êtes.

Il y a plein de paroisses protestantes, et aussi de paroisses catholiques (j’en connais) où vous serez accueilli normalement, c’est à dire avec joie et fraternellement. Il faut parfois chercher un peu, si vous avez des doutes vous pouvez appeler le secrétariat de la paroisse et demander s’ils feraient une cérémonie de mariage de deux personnes chrétiennes de même sexe. S’il vous est répondu « pouah quelle horreur » : fuyez. S’il est répondu « non » : évitez aussi, de même s’il n’est pas vraiment répondu en disant que bien sûr les personnes LGTBQ+ sont aimées de Dieu (sauf qu’ils sont quand même considérés comme des pécheurs à cause de leur orientation et donc que leur vie en couple est péjorée) : fuyez aussi. S’il est répondu « ben oui, bien sûr, avec joie », cela laisse supposer qu’il y a dans cette paroisse un respect pour la singularité de chaque personne, vous pouvez aller participer à un culte, voir s’il est nourrissant pour vous, et cela sans trop de risque de vous faire cracher dans l’œil (même si bien entendu, on n’est jamais, nulle part, à l’abri de croiser une personne pas très en forme).

En tout cas, ayez confiance en Dieu, lui vous comprend, vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *