Je n’arrive pas à me libérer de la pornographie

Par : pasteur Marc Pernot

un homme devant son ordinateur - Image par mohamed Hassan de Pixabay

C’est tellement difficile pour tout le monde d’être un maître de soi-même.

Question d’un visiteur :

Bonjour Monsieur le pasteur
Ma question, toute simple :
Je n’arrive pas à me libérer de la pornographie.
J’aimerais tellement mais je n’y arrive pas et j’ai un immense sentiment de culpabilité.
Je confesse que Jésus Christ est Seigneur mais hélas pas dans ce domaine.
J’ai mis le contrôle parental et je veux réorienter ma vie sur des bases saines.
Maintenant je ne sait pas quoi penser.
Merci de votre attention et félicitations pour ce blog.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Premièrement, je comprendrais que vous soyez rongé par la culpabilité si vous étiez coupable de harcèlement ou d’agressions, ou d’infidélités… En ce qui concerne la pornographie, d’accord, ce n’est pas génial et je comprends que vous vouliez vous en libérer, mais il n’y a vraiment pas du tout de quoi culpabiliser. C’est malheureusement un sentiment nocif que donnent délibérément certaines églises à leurs fidèles. C’est cruel et déloyal. Non, Dieu ne vous vomit pas à cause de cela ! Certainement pas. Il n’y a même rien à pardonner dans ces actes, juste à vous aider à arriver à vous libérer un petit peu plus de vos impulsions. Nous en sommes tous plus ou moins là dans notre évolution, rassurez-vous.

Oui, le porno est addictif, c’est tout juste fait pour. C’est comme les chips, difficile de s’arrêter avant la fin du paquet. Comment faire ? Cela dépend des personnes, diminuer progressivement et arriver à un contrôle de soi qui limite à une consommation exceptionnelle. Ou supprimer totalement d’un coup. Souvent, il y a besoin d’un dérivatif, par exemple remplacer les chips par un cachou. Peut-être que ça marche aussi pour le porno ?
En tout cas, bravo de prendre contrôle de votre propre vie, c’est surtout cela qui est important, plus que le porno en lui-même.
Et effectivement, vous vous adressez à un pasteur, cela montre une espérance dans l’aide de Dieu. C’est d’un grand secours de pouvoir se présenter devant lui sans crainte, sachant qu’il comprend et qu’il est de notre côté pour nous aider, jamais contre nous, et même jamais sans nous laisser tomber.
Vous pouvez donc vous appuyer sur lui pour cheminer pas à pas.
Dieu vous bénit et vous accompagne

.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. c92 dit :

    Bonjour,
    je suis entrain de faire un programme certes catholique pour essayer d’arrêter mon addiction a la pornographie, ce n’est pas facile, mais ça vaut le coup d’essayer. Voici le lien: librepouraimer.com

    Bonne journée !
    Que Dieu vous garde et vous bénisse dans ces moments particuliers.

    • Marc Pernot dit :

      OK. Je suis allé voir, il me semble que c’est du catholicisme plutôt dur, voire très dur.

      • C92 dit :

        Alors étant plutôt libéral dans ma théologie, je trouve cela malgré en effet certaines choses où je ne suis pas d’accord.

        Il y a aussi une approche psychologique, sans faire culpabiliser la personne qui est addict. Après pour moi cela me convient. Je comprends entièrement que cela ne convienne pas à tout le monde. Meilleures salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *