Une femme seule à l
Développement

Je me suis fait baptiser il y a six mois. J’ai quitté l’église ensuite car je ne me sentais plus l’envie d’y aller…

Par : pasteur Marc Pernot

Une femme seule à l'arrêt dans une ville - Photo de Andrea Piacquadio: https://www.pexels.com/fr-fr/photo/femme-porter-manteau-noir-debout-787942/

Question posée :

Bonjour Pasteur Pernot .
Je me suis fait baptisée en novembre dernier et j ai accepté le seigneur il y a bientôt 7 ans. J ai quitté l église ensuite car je ne me sentais plus l envie d y aller.
Je me pose des questions sur me foi . Et je ne comprends pas pourquoi j’ ai pu envie d aller ds cette église. Je ne m y sens pas bien. Et depuis je vis ma foi seule. Pourquoi ressentir l envie de quitter une église juste après son baptême ? J ai dit ds mon témoignage avoir été catholique avant…est ce que ça a dérangé des gens ? Je ressens en tout cas que cette oppression ne vient pas de Dieu .

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Foi et sincérité, authenticité

Bravo pour cet élan de foi, et de sincérité.

Excellent d’avoir demandé le baptême, c’est un beau signe que vous avez placé sur votre parcours de vie, comme une pierre blanche, comme un fil saisi, comme une nouvelle dimension ouverte.

Il n’y a rien de choquant dans le fait que vous n’alliez plus à l’église. Ce n’est qu’un outil, un moyen qui peut être utile pour nous aider à avancer, à stimuler notre réflexion et notre prière. Mais puisqu’en ce moment votre foi est vivante, c’est très bien comme cela. C’est l’essentiel et cela doit rester l’essentiel. La foi intime et personnelle, en direct avec Dieu.

Je serais plus inquiet si vous me disiez que vous n’aviez plus de goût ni d’intérêt à prier Dieu en dehors de l’église. Car selon Jésus, la religion est faite pour l’humain, et non l’humain pour la religion. (Marc 2:27)

On peut aussi avoir des périodes dans sa vie, un moment de pratique religieuse intense pendant quelques années, puis un moment où on vit sa foi de façon plus solitaire, et des périodes où les deux s’équilibrent à notre façon.

Prier, sentir où on en est, travailler sa foi librement

D’une manière générale, l’important est de faire ce que vous faites : de prier, de sentir où on en est, de sentir si telle pratique vous aide à avancer dans votre foi aujourd’hui, ou non. Peut-être qu’il sera bon, au bout de quelque temps d’aller à la recherche d’une église qui vous permet de vous ressourcer et de vous stimuler, ou de passer un peu dans différentes églises de temps en temps… chacun sa façon de vivre et de travailler sa foi, nous ne sommes pas fabriqués dans un moule, mais c’est vrai que bien des personnes me disent que cela leur fait du bien de rejoindre quelques autres personnes qui rendent un culte à Dieu. On n’est pas non plus obligé de fraterniser énormément dans cet exercice du dimanche… Il faut le sentir, sentir ce qui nous aide à avancer, ou non.

Si vous sentez que votre foi aurait besoin d’être nourrie, si vous sentiez que votre réflexion tourne un peu en rond sans avancer, il sera alors temps de chercher un ressourcement d’une façon ou d’une autre, effectivement.

Ensuite, c’est vrai qu’aller à l’église est un témoignage, auprès de nos proches et pour les personnes qui sont allées à l’église ce dimanche là. Mais il y a quantité de façons de témoigner de sa foi, ce n’est pas la seule façon.

Donc vraiment, je tiens à vous rassurer tout à fait, il n’y a pas de culpabilité à avoir de ne pas aller en ce moment dans cette église. Soyez vous-même, avec cette belle sincérité et foi.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Un commentaire

  1. Fabien dit :

    Beau témoignage et belle réponse du Pasteur Pernot. Que Dieu veille sur chacun de ses enfants qu’ils aillent ou non prier dans leur Église. 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *