J’ai peur du futur concernant mon célibat. Est ce que je vais aimer et être aimé ? Dieu écoute t-il mes prières ?

une personne seule sur une plage déserte, vue d'avion - Photo by Aurelien Thomas on Unsplash

Célibataire Involontaire, et triste.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour

Je suis un homme, bientôt 30 ans, célibataire. Je ne suis jamais sorti avec une fille.
J’ai une éducation très chrétienne et je suis quelqu’un d’assez sociable.

Et je commence à avoir peur du futur concernant mon célibat et je me pose beaucoup de questions. Est-ce que je vais me marier un jour ? Est ce que je vais aimer et être aimé ? Pourquoi suis-je le seul à ne pas trouver… certains ont déjà des enfants !
Et parfois je me sens inutile et sans intérêts…

Quelles conseilles pouvez me donner ? Dieu écoute t-il mes prières ?

Merci de vos réponses.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Tous mes vœux de bonheur à vous.

Seulement voilà, trouver la bonne personne pour fonder un couple heureux ne se décrète pas à l’avance.

A mon avis, il y a très souvent bien du malheur à avoir une idée arrêtée sur la situation matrimoniale qui nous permettrait d’avoir une belle et bonne vie.

A priori, je dirais, que le couple et le mariage ne sont pas, dans l’absolu, une situation plus heureuse, plus normale, plus bénie, plus souhaitable que la situation de célibataire. La question pour avoir une vraie belle vie n’est pas d’être marié ou célibataire. Le critère, c’est d’être bien dans sa vie quelle qu’elle soit dans la période présente de votre vie. La question c’est d’être bien, tout court. En fait.

Si vous vous faites une idée trop idéalisée du couple et du mariage :

  • Vous risquez de vous mettre en couple afin de correspondre à cette image que vous avez en tête, même si la personne ne convient pas spécialement, aimant l’idée d’être en couple plus que la personne en question. C’est assez risqué. Et ensuite, vous risquez de faire des enfants parce que cela correspond à l’idée que vous vous faites d’avoir une vie normale et réussie, c’est là aussi assez risqué, car ce n’est pas une bonne idée de faire des enfants sans en avoir la vocation, cela peut être pesant pour tout le monde.
  • Vous risquez de vous faire une idée du couple trop théorique et idéale, et alors, même si trouvez votre âme sœur, comme on dit, ce sera une personne réelle,une vie réelle, et la vie de couple ne sera jamais comme dans votre rêve idéal : c’est autrement, c’est plus riche, plus complexe, plus inattendu, profondément personnel.
  • Vous risquez aussi d’attendre des années sans oser être heureux en étant célibataire. C’est du gâchis. Vous êtes célibataire aujourd’hui, soyez heureux comme célibataire, cela n’empêche pas d’avoir l’esprit disponible au cas où une belle rencontre s’offrirait à vous, et passer alors à une nouvelle étape, mais tant que ce n’est pas le cas, ce n’est pas la question, mais

Donc, je vous conseillerais de ne pas avoir peur d’être célibataire toute votre vie. Et alors ? Cela a bien des avantages aussi. Ce n’est en aucun cas une honte. Vous pouvez en être heureux et fier. Dire au gens que oui, vous êtes célibataire et heureux de l’être pour l’instant, mais que vous restez ouvert aux bonnes surprises de la vie. Vous n’êtes pas le seul à être célibataire, il y a une proportion importante de la population dans ce cas. Il n’y a là rien de triste en soi. Ce qui est triste c’est d’en être triste.

Être célibataire est un des états normaux et favorables pour s’épanouir, pour avoir une belle vie, et aussi une belle fécondité, car avoir des enfants est certes une belle fécondité, mais c’est loin d’être la seule. Il y a mil façons de faire du bien, d’augmenter et d’embellir la vie en ce monde que la fécondité biologique. Bien sûr. Vous avez l’embarras du choix sur les façons d’être utile, et vous avez plein de choses à apporter. Par exemple dans l’église, partout nous sommes reconnaissant de voir une personne de 30 ans engagée pour accueillir d’autres personnes de son âge, monter un groupe d’adultes, faire du catéchisme, aller visiter et aider les personnes âgées, aider pour faire des cultes en streaming… il y a aussi des associations caritatives, du soutien scolaire, des engagements politiques ou syndicaux…

Sentez vous béni, je suis certain que vous l’êtes.
Dans la prière, plutôt que de demander à Dieu d’être en couple, bloquant par avance l’éventail des possibles, demandez peut-être à Dieu de vous éclairer, vous faisant découvrir des possibles que vous n’imaginiez même pas. Qui sait, dans ce large éventail des possibles ouvert par Dieu devant vous, il y aura la belle rencontre qui changera votre vie, ou autre chose, qui sera génial aussi.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *