J’ai 16 ans et j’aimerais me faire baptiser, prendre des cours de catéchisme, et je me pose plein de questions

jeune fille portant un masque - Photo by Thomas Park on UnsplashPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour, je me permets de vous contacter car j’ai pleins de questions et je ne sais pas vers qui me tourner.
Je m’appelle Alice, j’ai 16 ans et j’aimerais me faire baptiser et prendre des cours de catéchisme pour faire ensuite mes communions.
Je m’y prends peut-être un peu tard mais récemment j’ai lu pleins d’articles et de livres sur l’acceptation de soi et sur le fait que Dieu nous aime et croit en nous.
Je me pose pleins de questions, je cois en Dieu depuis que je suis enfant mais aujourd’hui, j’ai grandit, je veux plus.
Me faire baptiser pourrais m’aider à me sentir aimée de Dieu ?
Ai-je le droit de prier même si je ne suis pas baptisée ? et comment prier ?
Comment je peux savoir s’il m’écoute et va me répondre ?
Je vous remercie du temps que vous pourrez m’accorder, cela m’aiderais beaucoup.
Bonne soirée.

Réponse d’un pasteur :

Chère Alice,

Et toutes mes félicitations. Je sais combien cela demande de courage pour franchir des étapes, pour chercher, creuser, avancer, choisir, se questionner, pousser des portes. Surtout en ce qui concerne un domaine si profond que la foi. Je suis persuadé que cela va vous apporter énormément dans votre vie. Et rayonner de bonnes choses autour de vous.

Bienvenue à vous, et bienvenue à vos questions. Toute question sincère est une chance. J’espère que vous continuerez toute votre vie à vous poser des questions car c’est cela qui permet de cheminer.

Vous n’êtes pas en retard, pas du tout. Bien des personnes demandent le baptême à l’âge adulte. Et vous êtes grandement bienvenue. Personnellement quand une personne entre 15 et 115 ans parle d’être baptisée, c’est que cette personne est prête à l’être. Il est possible de mieux connaître la Bible, la théologie et la prière après, on a toute la vie pour continuer à découvrir cela et à approfondir sa pensée et sa foi. D’autres personnes désirent suivre d’abord un temps de formation, c’est possible aussi. C’est comme vous le désirez. De toute façon, vous êtes bienvenue pour recevoir le baptême, et bienvenue pour le catéchisme. Les groupes vont ouvrir maintenant à la rentrée après les vacances. Si vous me dites confidentiellement dans quelle village ou quartier vous habitez, je peux essayer de vous aiguiller. En attendant (et éventuellement en plus), je suis à votre disposition, l’église protestante de Genève a souhaité que je puisse ainsi être au service de toute personne qui désire avancer.

Le baptême vient vous dire que vous, votre personnalité, votre histoire, ce que vous êtes est aimé de Dieu, et est dans un certain sens indispensable à l’univers : que si vous n’existiez pas cela manquerait. Dieu ne vous aimera pas plus parce que vous seriez baptisée. Mais vous avez raison : cela vous dit que vous avez votre place ici, dans la vie, que vous êtes digne d’avoir un point de vue et de l’exprimer à votre façon.

Vous pouvez prier sans attendre d’être baptisée, sans problème. Dieu ne demande que ça, et en toute circonstance il vous accueille avec joie, espérance.
J’ai mis sur le site quelques conseils pour savoir comment prier, le but est surtout d’encourager à prier, parce que pour le reste, chaque personne prie comme elle veut, et en fait comme elle peut. L’important, dirais-je est la sincérité, elle est possible quand on est en confiance avec Dieu. L’essentiel du geste de la prière est de penser à Dieu, de l’espérer, d’attendre de voir ce qu’il va nous apporter et se rendre compte assez vite que l’on a tant reçu. C’est comme cela que Dieu répond, à l’intérieur de vous même, au fond de votre conscience, dans l’élargissement de votre cœur, l’élévation de votre point de vue. Par définition, il est difficile de s’attendre à ce que nous recevrons dans la prière, puisque Dieu est créateur, ce qu’il apporte est de l’ordre de la nouveauté, du supplément inouï.

Dés maintenant, je vous dit que vous êtes bénie par Dieu, en abondance. Qu’il ne vous abandonnera pas, jamais.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *