Fiancés, ne pouvant nous marier tout de suite, et ayant « besoin » d’avoir des relations sexuelles ?!

Par : pasteur Marc Pernot

couple de deux jeunes africains buvant du thé en riant - Image par Charles Nambasi de Pixabay

D’abord, non, le sexe n’est pas « un besoin »…

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur je suis un jeune chrétien résidant en Grèce. Cette question m’importune au point souvent de m’interroger si cela serait possible de demander a Dieu une conduite pour mon couple concernant le sexe avant le mariage. Pour ma part j’aime une soeur et nous partageons tout, nos projets, notre temps et nous nous aimons mutuellement. Sauf que cette question nous hante car nous avons tous les deux ce besoin, mais vue la doctrine qui dit que le sexe est interdit avant le mariage, l’influence est rude. Le mariage pour nous en Afrique est coûteux (dote, officiel, religieux), et jeunes que nous sommes ils nous faut réunir une certaine somme. Ce qui fait que nous ne pouvons nous marier maintenant… la question reste pour nous un fardeau.
Merci pasteur que Dieu vous bénisse.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

En premier lieu, je ne pense pas que l’on puisse dire que le sexe soit « un besoin ». C’est faux. Et c’est dangereux de le penser car cela peut servir à justifier des horreurs. Par exemple si une des deux personnes du couple ne voulait pas ou ne voulait plus, ou ne pouvait pas avoir de relations sexuelles, cela ne justifierais absolument pas le fait de forcer ce conjoint ce serait un viol et donc un crime de toute façon. Cela ne justifierait pas le fait d’aller coucher ailleurs, ce serait de l’infidélité et de la fornication.

Le sexe est un désir, et la caractéristique d’un adulte est de savoir gérer ses désirs. Dieu peut aussi nous aider en nous éclairant, en nous donnant de la force. La preuve que c’est possible de gérer ce désir et que ce n’est pas un besoin comme de respirer, de manger et d’aller aux toilettes,c’est que vous êtes arrivés jusqu’à présent à gérer ce désir en respectant ce en quoi vous croyez. Et c’est un grand bravo à vous deux.

Ensuite, il est possible de réfléchir, comme vous le faites sur ce que vous pensez être juste et bon, et de chercher cela en pensant à Dieu. Là aussi, un grand bravo. C’est une belle façon d’être.

A mon avis, Dieu comprend. C’est au cœur qu’il regarde, aux engagements que vous prenez, dans l’intimité, l’un vis à vis de l’autre à rester unis ensemble pour la vie entière dans la fidélité, et demandez à Dieu sa bénédiction et son aide, son accompagnement. En ce sens, par ces engagements vous êtes déjà en partie « mariés », même s’il reste effectivement une dimension sociale et familiale pour l’être totalement. Donc si vous êtes en harmonie sur cette question, que vous êtes d’accord tous les deux sur vos engagements, la volonté de vous marier bientôt, si vous êtes d’accord tous les deux, vraiment, sur le fait d’avoir des relations sexuelles (pas juste accepter pour faire plaisir à l’autre qui a des pulsions… je pense que vous pouvez vous sentir libre et en rendre grâce à Dieu

Cette difficulté de mettre de côté pas mal d’argent pour vous marier selon la coutume fait beaucoup de mal à énormément de monde, hélas. A vous de voir selon votre famille s’il ne serait pas possible de mettre effectivement le cœur et la foi au dessus des coutumes humaines, pour une fois. D’avoir un mariage dans l’intimité maintenant, et de faire une cérémonie religieuse et familiale selon la coutume quand ce sera possible ? Mais je comprends que vous ne puissiez pas vous fâcher avec vos parents. Il faut faire avec les circonstances, au mieux. Dieu comprend, et nous sommes appelés à comprendre notre prochain avec miséricorde, bienveillance et charité.

Dieu vous bénit et vous accompagne..

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *