De l’eau sur la tête d’un bébé : valable pour que Dieu la reconnaisse comme son enfant ?

bébé fille - Image par lutz6078 de Pixabay

Force et danger du rite, surtout pour dire la grâce de Dieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc je suis chrétienne et ma famille aussi ma fille a épousé un musulman (très gentil ) ils ont eut une fille ma pas question de bapteme elle choisira quand elle aura l’âge seulement elle a peur de la réaction de son père alors ma fille moi sa mamie et sont papy nous avons prit de l’eau bénite pour la baptiser nous même quand elle avait 1 mois j’aimerais savoir si nous avons péché contre la volonté de Dieu ce que je ne voudrais surtout pas et si cela est valable pour que ma petite fille soit une enfant de Dieu si on a fait cela c’était au cas ou il lui serais arrivé des problèmes de santé pour qu’elle soit protégée de Dieu je vous remercie j’attend votre réponse avec grande impatience car cela me pèse lourdement depuis 16 ans l’âge de ma petite fille que DIEU vous bénisse et bénisse le monde et ma famille que j’aime encore MERCI bien a vous

Réponse d’un pasteur :

Bonjour
Dieu n’a pas besoin du baptême pour considérer qu’une personne est son enfant !
Ce serait accorder bien peu de confiance en Dieu et dans son amour, dans sa justice. Comme si l’amour de Dieu était trop faible et devait attendre nos gestes ? Et l’enfant qui n’aurait pas la chance d’être élevé dans un milieu chrétien, Dieu ajouterait à cette condition de ne pas le reconnaître comme son enfant et donc ne le bénirait pas ? Ce serait bien cruel, injuste.

Et les problèmes de santé ne viennent pas du manque d’amour de Dieu. Ça ne marche pas comme ça.Il y a des personnes pleines de foi qui néanmoins attrapent un cancer et des méchants qui n’attrapent même pas un rhume. Contre la maladie, ce n’est pas un geste magique qui protège, c’est l’hygiène de vie, ce sont les soins.

Ayez confiance en Dieu. Il est amour, tendresse et miséricorde. C’est ce qu’a vraiment manifesté Jésus-Christ.

Ce serait génial si vous pouviez apporter à votre petite fille la chance d’un témoignage de votre confiance en Dieu.

Bravo de penser à votre petite fille avec tant d’amour et d’espérance, elle a bien de la chance. Bravo de faire une place à Dieu dans votre vie. Et bravo d’avoir de regard de bienveillance pour votre gendre et sa religion, et de laisser votre petite fille de choisir sa religion quand elle sera grande (elle pourrait commencer à le faire à cet âge-là).

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *