Comment utiliser de l’huile d’onction de la Terre Sainte, et y a-t-il des prières spécifiques à faire ?

flacon d'huile et olives - Photo by Roberta Sorge on UnsplashPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,
Je commence déjà par vous remercier d’avoir prier pour moi, des résultats positifs se sont déjà produits !
Voilà, je ne sais pas pourquoi j’ai entendu parler et vu des reportages chrétiens sur l’onction d’huile et l’idée mais venu d’en commander une fiole, c’est de l’huile d’onction de la terre sainte. Pouvez-vous me dire comment l’utiliser et si il y des prières spécifiques à faire ?
En attendant une réponse de vôtre part, je vous envoi mes meilleures salutations et amitiés et que Dieu vous bénissent !

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Il n’y a rien de magique. C’est juste un symbole. Toute terre est sainte, car bénie par Dieu.

Si le fait que cette huile vienne du Moyen Orient vous fait penser au Christ, si le fait de vous mettre de l’huile sur le front vous ouvre un petit peu plus à ce que Dieu veut vous apporter, si cela vous fait sentir que pour Dieu vous êtes spécial, qu’il espère pour vous et qu’il espère en vous. C’est génial. Il est une chose de savoir par la connaissance que Dieu nous aime. Mais comme nous ne sommes pas de purs esprits, il est vrai que des gestes symboles peuvent nous aider à nous ouvrir plus profondément à cet amour qui nous donne la vie. C’est le cas par exemple du baptême.

L’onction d’huile est un geste très très ancien, l’huile symbolise deux choses en même temps, deux réalités associées, inséparables comme les deux faces d’une même pièce de monnaie :

  1. la bénédiction de Dieu. Comme l’huile servait à tout à l’époque, la bénédiction de Dieu nous nourrit, nous éclaire, nous soigne, nous embellit…
  2. notre vocation, nos dons, notre personnalité profonde, unique, est appelée à embellir le monde autour de nous, à notre façon, comme nous le pourrons

C’est ainsi que l’onction est un beau symbole.

En théologie chrétienne, l’onction que nous recevons est par l’Esprit Saint, le souffle de Dieu, directement sur nous. Mais encore une fois, si l’usage que vous faites de cette huile peut vous aider en tant que symbole de ce que Dieu nous donne par son amour. Vous pouvez l’utilise pour marquer votre front ou celui d’une personne que vous désirez bénir.

Il n’est pas question de penser que cette huile apporterait plus de bénédiction, plus de chance. Dieu n’est pas comme cela. Il bénit de toute façon, et cherche à nous faire tout le bien possible. sans attendre d’huile, ou de rite, ou d’eau, ou de prières, ou de sacrifices. Il bénit parce qu’il aime, et il aime parce qu’il est comme cela et que notre personne compte pour lui.

Toute la question, en ce qui nous concerne, est de nous ouvrir à ces dons de Dieu.

Vous avez raison, la prière peut aider pour cela.
Grandement.

Comme lecture en référence à cela, vous pouvez lire dans la Bible

Luc 4:14-21 où Jésus parle de sa propre onction, faisant de lui « le Christ », c’est à dire « celui qui a reçu l’onction » :

Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. 15 Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous. Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit: L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire: Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.

Ce passage est aussi pour nous, et s’accomplit quand nous entendons la parole du Christ. Recevant ainsi l’onction d’Esprit saint, chaque fois un petit peu plus.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *