Tu connais cette tristesse qui me ronge le cœur (Jean Pierre, en détention)

Illustration : chemin de prière - photo extraite de https://www.instagram.com/epg_geneve/
Seigneur, Tu connais cette tristesse qui me ronge parfois le cœur.
Réconcilie-moi avec moi même.
Que ta grande tristesse me rende confiance en moi,
me fasse exister à mes propres yeux !

Comment pourrais-je te rencontrer et aimer les autres,
si je ne m’aime plus et ne m’aime plus ?

Je voudrais avoir le courage de déverrouiller la parole.
Je tiens moi-même la clé !
Donne-moi la force de sortir de moi-même :
Dis-moi que je peux encore guérir.
Dans la lumière de ton regard et de ta parole.

Seigneur,
Toi qui m’aimes tel que je suis et non tel que je rêve d’être,
aide-moi à vivre avec mes ombres et lumières,
mes douceurs et mes colères,
mes rires et mes larmes,
mon passé et mon présent.

Donne-moi de m’accueillir comme toi tu m’accueilles,
de m’aimer comme toi tu m’aimes.

Délivre-moi de la perfection que je veux donner.
Ouvre-moi à la sainteté que tu veux m’accorder.

Délivre-moi du remords de Judas qui, rentrant en lui-même,
n’a pas pu en sortir, épouvanté et désespéré devant l’immensité de son péché.

Accorde-moi le repentir de Pierre qui a su rencontrer ton regard,
appel silencieux chargé de tendresse,
et si je dois comme lui pleurer,
que ce ne soit pas sur mon orgueil humilié
mais sur ton amour offensé et blessé.

Jean Pierre, en détention

N’hésitez pas à proposer une prière qui vous a aidé à prier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *