Ô Éternel, que de paradoxes au sein desquels nous vivons !

Illustration : chemin de prière - photo extraite de https://www.instagram.com/epg_geneve/
Ô Éternel, que de paradoxes au sein desquels nous vivons !
Tu es le grand muet et pourtant nous t’appelons la Parole créatrice.
Tu es le grand absent et nous te trouvons aussi sur les chemins de ce monde…

L’Humain, cet être de paradoxe !
D’un côté nous sommes éphémères, sans véritable signification, dans cette « vallée de larmes ».
Et d’un autre côté l’humain, cet être de douleur, de méchanceté et de défi, peut aussi être un saint comme le disait le vieil apôtre en voyant en filigrane le secret des coeurs et l’aspiration profonde à Ton Esprit.

Assurément les deux choses sont vraies.
Et puis,sans cesse, nous galvaudons les trésors que tu nous a confiés.
Nous ne savons que faire de notre richesse intérieure et nous la dissipons au creux de mauvais chemins.

Ô Éternel, tout cela à la fois nous inquiète et nous rassure : nous sommes inquiets parce que nous voudrions avoir de toi une évidence qui fût proportionnée à notre nature humaine, mais nous sommes aussi rassurés parce que de siècle en siècle le coeur humain a parlé de Celui qui nous a conduit vers Toi et voilà pourquoi cette heure modeste est à la fois une heure qui passe et une heure d’éternité.

Georges Marchal

N’hésitez pas à proposer une prière qui vous a aidé à prier.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *