Mon Dieu, je ne savais pas qu’il y aurait un encore

Illustration : chemin de prière - photo extraite de https://www.instagram.com/epg_geneve/
Mon Dieu, je ne savais pas qu’il y aurait un encore.
J’avais peut-être pensé que plus rien d’important ne me surviendrait.
Je répétais peut-être par habitude des gestes dont j’avais perdu le sens.

Et puis voici qu’il y a encore quelqu’un qui me découvre et que je découvre.
Il y a encore un ami, un frère, un enfant qui m’appelle.

Et voici qu’il y a encore une parole de toi à recevoir
pour en goûter toute la force, l’espérance, et la beauté.
Il y a encore tous ceux-là que je peux aimer et accompagner.

Et puis, il y a encore les plus petits d’entre nos frères, dont je suis parfois,
avec lesquels je puis combattre sans relâche.
Je ne savais pas, mon Dieu, que je pourrais accueillir
ce qui survient pour moi comme une grâce.

Et puis voici que tu viens aujourd’hui
et que ta présence me relève et me donne la confiance nécessaire :
pour travailler à plus de justice et de paix.
Je ne savais pas mon Dieu qu’un jour je te prierais
de rester avec moi jusqu’à la fin du monde.

Et c’est ce que je te demande pour ce monde que tu as aimé au point de lui donner ton fils.

Et c’est ensemble que nous pouvons prier :
Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne la puissance et la gloire,
Aux siècles des siècles.

Amen.

Intercession (Élian Cuvillier, d’après la « Prière à l’inconnu » de Jules Supervielle)

N’hésitez pas à proposer une prière qui vous a aidé à prier.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *