vignette du cycle de théologie 2024, avec un extrait d
Actualité - opinion

Une traversée de la théologie, en un cycle de 4 mercredis soirs, début 2024, sur « les principes du protestantisme »

vignette du cycle de théologie 2024, avec un extrait d'un tableau de Rembrandt.

Cliquer sur l’image pour afficher ou imprimer le flyer

Ce cycle est destiné aux personnes qui s’intéressent aux bases de la théologie chrétienne. Il est délibérément limité à ces quatre rencontres, visant à permettre ensuite à chaque personne de poursuivre sa recherche de réflexion personnelle et de spiritualité comme elle l’entend, en toute liberté et sincérité.

Thème pour 2024 :

Les principes du protestantisme
discussion

Le protestantisme est une des façons d’être chrétien. L’église y est relativisée comme un simple instrument utile aidant la personne à réfléchir et à entrer en relation personnellement avec Dieu, grâce à la personne de Jésus-Christ.

Plus qu’une information sur le protestantisme, c’est une occasion de revisiter les grands thèmes de la foi chrétienne que nous nous donnerons.

Cycle de 4 mardis soirs, de 20h15 à 21h30, au chalet paroissial (bus 33 ou 38 « Vandœuvres village »)

  • Mercredi 17 janvier 2024 : La foi seule & la grâce seule
  • Mercredi 24 janvier 2024 : Le Christ seul & à Dieu seul la gloire
  • Mercredi 31 janvier 2024 : La Bible seule & le sacerdoce universel
  • Mercredi   7 février 2024 : Une Réformation toujours en réforme

Ateliers animés par les pasteurs Vanessa Trüb & Marc Pernot.

Bienvenue à toute personne de bonne volonté, croyante ou non, en entrée libre, sans engagement.

Inscription (pour recevoir les documents avant la séance) à marc.pernot@protestant.ch

 

Formation Théologique

La théologie est l’art délicat de dire ce que l’on pense de Dieu. Cela peut sembler une activité bien osée puisque, par définition même, Dieu est d’un autre ordre que nous : il est (ou serait) au dessus de tout, et donc au dessus de ce que l’on peut en dire.

Élaborer une théologie, ou plutôt SA propre théologie est une activité essentielle car elle consiste à réfléchir sur ce que l’on pense être essentiel dans sa propre vie, dans sa visée, dans ses valeurs, dans sa conception de ce qui est juste et bon. Car Dieu, c’est au moins cela : c’est ce que l’on place au dessus de tout (notre « préoccupation ultime »). Faire de la théologie, c’est donc chercher ce qui fait sens, pour moi. C’est également chercher ce qui, selon moi, fait source de vie, de vie meilleure, plus élevée, plus belle et plus authentique.

Réfléchir et débattre de théologie est par ailleurs une activité intéressante car elle permet de mieux profiter des richesses de la philosophie et des arts. Cela permet d’entrer en dialogue avec 3000 ans de débats et de questionnements, en particulier avec ce monument de notre patrimoine qu’est la Bible.

Il n’est donc pas besoin de penser que « Dieu existe » pour faire de la théologie. Mais beaucoup pensent qu’il existe « quelque chose » qui dépasse toute chose, ou qui en est l’origine, le sens. Bien des personnes peuvent témoigner d’une expérience de relation personnelle avec Dieu.

Mieux vaut avoir réfléchi sur ce que l’on croit, sur sa propre théologie car cela influe nécessairement sur ce que nous deviendrons, peu à peu, à l’image de ce que l’on pense comme étant l’idéal.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *