Y a t’il un verset biblique qui dit que fréquenter deux églises est un mal ?

Par : pasteur Marc Pernot

lunette pour voir les films en 3D - Photo by Sigmund on Unsplash

Voir le Christ en relief ?

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,
Je serais ravie d’avoir une réponse à ma préoccupation. Il y a t’il un verset biblique qui dit que fréquenter deux églises est un mal? Parce que j’ai entendu quelque part où on a dit que c’est du vagabondage spirituel j’ai fais voir cela à mon fiancé il me demande des arguments clés qui l’interdisent. Il prie dans l’église catholique et je vais dans une autre église.
Merci.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo pour votre engagement spirituel.

Le terme de vagabondage est péjoratif. Et ce terme n’est  pas biblique. Ou alors c’est présenté positivement comme le nomadisme d’Abraham.

Voici pourquoi je ne pense pas que ce soit mauvais de fréquenter plusieurs églises chrétiennes différentes pour la personne qui en ressent l’utilité, ou de n’en avoir qu’une seule pour la personen qui préférerais :

  • Ce n’était pas du tout le style de Jésus d’empêcher les personnes d’aller où bon leur semble. À certaines personnes qu’il recrute pour une mission il dit de le suivre. Mais à toutes les autres personnes, après leur avoir donné le coup de pouce qu’il leur fallait, Jésus dit de retourner dans leur propre vie selon ce quel leur propre conscience leur indiquera. Jésus est donc manifestement pour la liberté du chrétien. Et si Jésus nous laisse libre, qui pourra dire que nous devrions être enchaîné à une seule église ?
  • Jésus indique que « L’Esprit souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. » (Jean 3:8). Avec cette phrase aussi, Jésus laisse libre et invite à laisser libre le croyant de base à aller et venir selon son chemin particulier, en suivant ce qui lui semble bon à lui. Comme nous le voyons dans le récit de Pentecôte, chaque personne individuelle reçoit l’Esprit, ce n’est pas réservé à une élite. Le chemin de telle personne peut surprendre une autre personne, mais cela ne veut pas dire que l’une aurait moins d’Esprit ou plus qu’une autre.
  • Pour dire l’Evangile du Christ, nous avons quatre témoignages, les quatre évangiles (plus Paul, Jacques, Jude, Pierre). C’est bien que c’est utile d’entendre plusieurs voix afin de nourrir notre propre foi en Christ. Sinon il y aurait un seul livre pour dire l’évangile, et cela suffirait. Ce n’est pas le cas et cela permet de saisir une chose essentielle : que le Christ dépasse toute parole qu’on peut dire sur lui, et que nul ne peut se dire détenteur de l’Evangile à soi tout seul. Cela est très difficile à accepter pour les chefs religieux de certaines églises qui prétendent avoir au plus haut point le véritable évangile, en tout cas plus que toutes les autres églises. C’est très inquiétant. Ces personnes se voient même au dessus de Jésus Christ puisque là où Christ laissait la liberté à la personne de suivre son propre chemin sans être toujours près de lui à devoir être guidée en tout, ces chefs d’église cherchent à imposer de plus en plus leur autorité sur leurs proies, les empêchant d’entendre d’autres témoignages (ils risqueraient de se poser des questions, et de remettre en cause la doctrine officielle de l’église), ils doivent aller à toujours plus de réunions, de services, ils ont des offrandes obligatoires (Christ a toujours laissé chacun libre de donner ce qu’il entend).
  • Jésus parle de la tendresse de Dieu, de sa grâce, de son pardon. Cela libère chaque personne pour sa propre recherche, sans crainte de fâcher Dieu. Il comprend, il accompagne. Mieux vaut être en pleine sincérité devant lui, Dieu en fera son affaire car il peut travailler facilement avec un cœur qui est dans une recherche sincère parce que confiante en son amour. Cela part d’une excellente disposition de la personne que d’être en recherche, de se poser des questions, de remettre en question ce que l’on a toujours entendu dire, de s’ouvrir dans une démarche de conversion sans cesse à approfondir, creuser. Su ce sujet, je proposais vendredi dernier à la méditation cette parole de Jésus : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre. » (Jean 8:32)

Il faudrait plutôt se méfier, je pense, d’une église qui cherche à empêcher ses membres de voir ailleurs. Cela peut être le signe du désir de rendre captifs les personnes, et de le faire au nom du Christ, hélas, avec certainement des versets pour soutenir leur droit à revendiquer de dominer sur leurs frères et sœurs…

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Le Mecreant dit :

    (ils risqueraient de se poser des questions, et de remettre en cause la doctrine officielle de l’église),

    Pour la petite histoire, j’ai lu cela, écrit noir sur blanc en page de garde d’une Bible, et qui expliquait que les fidèles ne devaient pas avoir accès à la lecture de la Bible.
    C’était une édition de la fin du 19e siècle exposée dans la « chapelle du Saint Sacrement » de la cathédrale de Vannes.

  2. Cédric dit :

    Ou plus simplement il n’y avait pas encore d’églises au sens actuel lors de l’écriture du nouveau testament.

    • Marc Pernot dit :

      Oui, mais quand même, nous voyons dans les lettres de Paul qu’il y avait déjà des groupes de « Je suis de Paul » ou de « Je suis d’Apollos », des clubs de chrétiens qui suivent la Loi juive d’autres non, des groupes de personnes que l’on appellerait aujourd’hui charismatiques et d’autres qui n’ont pas entendu parler de cela… et des personnes qui naviguaient entre ces différents groupes, mettant du liant entre eux.

  3. Anne dit :

    Après avoir lu, j’ai compris que nous n’avions pas le droit de retenir les autres d’aller voir où ils veulent ! Mais je voudrais savoir si c’est bien que chacun prie dans son église pendant que vous êtes sous le même toit ? Je parle d’un couple! Merci

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      A mon avis, cela peut même un enrichissement pour le couple, pour la famille. Car on peut parler dans le respect de ce que l’on a reçu, sur ce que l’on a comme questions. Et que cela élargit ainsi l’ouverture à ce qui vient de Dieu.
      Seulement, cela suppose que les deux conjoints appartiennent à une église qui ait cette même ouverture, reconnaissant que Christ est plus grand que cette seule église. Si l’on fait partie d’une de ces églises étroites qui interdisent à ses membres de fréquenter une personne d’une autre église… il vaut effectivement mieux choisir une autre église, plus respectueuse de la diversité des personnes. De toute façon cela vaut mieux spirituellement, et c’est encore plus préférable quand on vit soi-même une foi aimante et respectueuse de son prochain, pas une vie refermée sur elle-même et le petit club de personnes qui sont de notre petite chapelle.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *