11 mai 2023

Jolie petite église ou temple dans le val d
Question

Pourquoi dans le protestantisme, une église est appelée Temple?

Par : pasteur Marc Pernot

Jolie petite église ou temple dans le val d'Anniviers - photo mp

Question posée :

Bonsoir
Depuis peu nous nous retrouvons régulièrement sous notre Temple avec des paroissiens pour un échange d’idées autour de la théologie… Etant une paroisse bilingue (français-allemand), la question suivante, posée par un paroissien de langue allemande n’a malheureusement pas trouvé réponse: “Pourquoi dans le protestantisme, une église est appelée Temple? (En allemand cette distinction n’existe pas.) Pourrais-tu nous “éclairer”? Merci d’avance pour votre soutien.
Avec mes salutations fraternelles,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Je ne sais pas si les spécialistes en histoire du christianisme français ont absolument tiré au clair l’énigme que vous vous posez. Vous êtes donc tout à fait excusables de ne pas savoir.

Il y a quand même des hypothèses. A mon avis,

La première hypothèse serait historique : en France, les huguenots persécutés se sont identifiés au peuple hébreu en attente du salut ne pouvant venir que de Dieu seul. Des Psaumes chantent la douleur de leur exil loin de Jérusalem et de son temple. Par exemple ce magnifique Psaume 42 (dans la traduction en français du XVIe du psautier de Genève :

Psaume 42. Ainsi qu’on oit le cerf bruire

1. Ainsi qu’on oit le cerf bruire,
Pourchassant le frais des eaux,
Ainsi mon cœur qui soupire,
Seigneur, après tes ruisseaux,
Va toujours criant, suivant
Le grand, le grand Dieu vivant.
Hélas doncques, quand sera-ce
Que verrai de Dieu la face?

2. Jour et nuit pour ma viande
De pleurs me vais soutenant,
Quand je vois qu’on me demande,
Où est ton Dieu maintenant?
Je fonds en me souvenant
Qu’en troupe j’allais menant,
Priant, chantant, grosse bande
Faire au temple son offrande….

donc du temple comme lieu de rassemblement et de louange à Dieu. Cette appropriation des textes bibliques a du sens, car la Bible est faite pour cela, que nous interprétions ces histoires comme parlant de nous-même, nous faisant réfléchir à ce que nous vivons et espérons.

La seconde hypothèse  serait biblique. Le sens du mot « église » ayant été redécouvert dans le grec et l’hébreu de la Bible, il est apparu que c’était l’ensemble des personnes appelées et non un bâtiment.

La troisième hypothèse que je proposerais serait une raison polémique, faisant remonter le culte protestant à celui de Jésus montant au temple, y prêchant, le purifiant pour en faire une « maison de prière pour tous les peuples », et non un lieu de commerce. Au XVIe siècle, ces questions étaient brûlantes :

  1. la Réforme protestante insistant pour dire que le salut ne s’achète pas à coup de religions, de sacrifices et de bonnes œuvres. Que notre salut est un don de Dieu, trouvant sa seule raison en l’amour de Dieu pour nous.
  2. La réforme protestante a aussi insisté pour remettre au centre la relation personnelle à Dieu, et donc la prière.

Ce qui, effectivement est une sorte d’écho avec l’action de Jésus au temple.

Mais par certain côtés, c’est assez paradoxal, car précisément, le temple de Jérusalem était pour les hébreux le lieu des sacrifices, ce qui serait plus le propre de la messe catholique que du culte protestant. Et le temple de Jérusalem était un lieu saint, voire sacré, ce qui est plus la vision catholique pour leur lieu de culte que celle des protestants. Pour nous le bâtiment n’est pas sacré, il est un bâtiments pour accueillir l’assemblée des fidèles.

Donc, de plus en plus, nous disons aussi « église » pour notre bâtiment. En effet, le mot « temple » fait penser aujourd’hui à un temple bouddhiste ou franc-maçon, ce qui est quand même très différent de notre démarche, et nous nous sentons infiniment plus proches de nos frères et sœurs catholiques que de ces autres voies.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

2 Commentaires

  1. François dit :

    j’ai toujours cru que c’était par mépris que les catholiques avaient désigné les lieux de culte huguenots par le nom de *temple* et que ce stigmate avait été retourné par les protestants. Je divague ?

    1. Marc Pernot dit :

      A vrai dire, je ne suis pas convaincu du tout par cette explication. L’injure au XVIe siècle contre un lieu de culte protestant était plutôt de l’appeler « synagogue de Satan », et sous la plume d’un polémiste catholique du XVIe siècle, appeler « temple » un lieu de culte protestant aurait été un trop grand honneur, reconnaissant par là que c’est un vrai lieu de culte à Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *