L’Église protestante est prête à adhérer au mariage pour tous… pour compenser la perte de donateurs !

village italien en montagne, de nuit - Image par David Mark de Pixabay

Jésus dit : « Que votre coeur ne se trouble pas. Ayez confiance en Dieu, et ayez confiance en moi. Il y a de multiples demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. »
(Jean 14:1-2)

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Monsieur,

Beaucoup d’Églises chrétiennes perdent chaque année leur lot d’adhérents, et donc d’un potentiel financier qu’il représente. C’est dans l’air du temps.

Là où je m’inquiète c’est lorsque je constate que l’Église protestante est prête à adhérer au mariage pour tous… pour compenser sans doute la perte précitée, en accueillant des personnes « hors la loi » sans chercher à leur faire changer de cap par souci de contribuer ainsi à l’égalité de ce monde.

Selon moi, la survie d’une Église ne dépend pas du nombre de ses fidèles, mais de la qualité du message transmis, à commencer par celui de la Bible, encore faut-il la lire, la comprendre et la mettre en pratique… Cette fameuse Bible contient une cinquantaine de versets liés à l’homosexualité qui, pour le Seigneur, est une aberration totale. Relisez seulement 1 Co 6 :9,10,13,18.

Pour ma part, j’adhère à une Église Évangélique qui serait certainement très heureuse de partager le sujet avec vous.

Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Je comprends que l’on ne soit pas favorable à l’ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe.

Mais dire que cette ouverture des églises protestantes serait motivée par du clientélisme est un procès d’intention, ce qui n’est pas une saine façon de considérer son prochain. D’autant plus que cette supposition n’est pas raisonnable :

  1. Il y a très très peu d’homosexuels, de l’ordre de 5%, et il est bien possible qu’il y ait plus d’homophobes dans la société, hélas, auxquels il faudrait ajouter les personnes qui considèrent l’institution du mariage comme sacrée et ne devant pas être changée. Statistiquement, il n’est donc pas logique de penser que cette ouverture fasse venir plus de monde que cela n’en écarte.
  2. La diminution du nombre de foyers cotisants est précisément due au fait que nous ne faisons pas de clientélisme, et que même avec les personnes engagées, nous laissons chacun libre de donner ce que sa foi lui inspirera, sans fixer de pourcentage.

Cela n’a donc pas de sens d’imaginer que l’ouverture du mariage aux homosexuels viserait à faire rentrer de l’argent dans les caisses. C’est soupçonner le mal, et le dire est de la calomnie contre son prochain. C’est haineux.

C’est par conviction théologique, spirituelle, et biblique que, courageusement et avec enthousiasme, notre église protestante de Genève, comme bien d’autres églises protestantes, réformées, luthériennes, anglicanes, presbytériennes… du monde :

  • pensons et constatons que l’homosexualité est normale et saine, voulue par Dieu comme bien d’autres facteurs de diversité participant à la richesse de l’humanité.
  • encourageons à l’engagement mutuel devant Dieu et à la fidélité des couples, qu’ils soient de personnes de même sexe comme les couples de personnes de sexe différents.
  • et en conséquence, nous avons décidé d’accueillir tout couple ayant cette démarche, sans distinction des sexes.

Ensuite, oui, nous lisons la Bible et nous la respectons, nous l’étudions dans les langues originales, bien sûr, et nous la prions. Apparemment, nous n’avons pas la même lecture que vous de ces quelques passages que vous pensez être décisifs sur cette question. Cela arrive souvent qu’il y ait une diversité d’interprétations d’un passage en particulier, et de la Bible elle-même. Mais je suis bien heureux de voir que vous lisez la Bible et je vous y encourage certainement.

Que Dieu vous donne sa Paix, et emplisse votre cœur d’amour et de fidélité.

Bien cordialement

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Alex dit :

    Bonjour.
    Je suis choquée et outrée par ce que je viens de lire. Accepter l’homosexualité est une chose.
    Mais je pense qu’il n’y a pas plus clair dans la bible en ce qui concerne les recommandations du Seigneur à ce sujet.

    Que l’Esprit saint vous éclaire !!

  2. Marie dit :

    Bonjour,
    je suis admirative de votre très grande ouverture de cœur et d esprit qui essaye de relier au maxi les êtres à l’amour de Dieu,..

    Mais j’ai du mal à penser que dans le domaine sexuel tout est normal (va dans le sens de la vie).
    Il y a les interdits sexuels : l’homosexualité, l’ inceste et la bestialité (on dit que c’est une confusion entre les sexes,
    les générations et les espèces).
    J’accepte les homosexuels vraiment s’ils ne peuvent pas faire autrement et s’abstenir, vivre en couple plutôt que la débauche.
    La bestialité, certains pays l’on interdit pour protéger les animaux ! ok
    Mais l’inceste entre adultes, parents, frères et sœurs ? C’est le même discours des militants de cette cause :
    ils sont libres, adultes, consentants et s’aiment.. La PMA pourra résoudre le problème de la consanguinité.
    Tous les tabous sexuels sautent les uns après les autres……..alors si le couple hétérosexuel monogame et fidèle
    n’est plus le modèle selon la volonté de Dieu………on peut tout accepter, conseiller, encourager même.
    pourquoi refuser la polygamie, la polyandrie, l’ échangisme…….. on a pas à juger…….si les gens sont heureux.
    Est-on sûr est sûr que l’ Amour de Dieu accepte Tout.au nom de l’Amour ? C’est quoi au final l’ AMOUR ?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour,

      Je dois reconnaître que j’ai hésité à tout simplement supprimer ce commentaire car

      • il est extrêmement blessant pour les personnes homosexuels. Ce qui est grave, ce qui fait de vrais détresses et même des morts par suicides, des parents qui mettent leurs enfants à la rue.
      • Il y a aussi autre chose : ce type de pensées est profondément nocif, rendant possible bien des discours de haine et d’exclusion. Cela me semble donc tout à fait fâcheux.

      L’argumentation développée ici est fausse : l’astuce consiste à dire que si on reconnaissait l’homosexualité comme normale, alors tous les verrous sauteraient et on accepterait bientôt la zoophilie, l’inceste ou l’échangisme. Le même raisonnement pourrait servir à des personnes racistes disant que si on se mettait à accepter une personne d’une autre couleur de peau on serait conduit bientôt à considérer que les vers de terre sont humains.

      C’est un type de raisonnements qui est source de rejet de tout pluralisme, de toute nuance. C’est donc un type de raisonnement qu’adorent les mouvements sectaires, racistes, homophobes, extrémistes, intégristes… Le gardien de la pureté du dogme décrétant que si quiconque se permettait de relativiser un tant soit peu un seul détail de la doctrine sacrée, alors tout serait permis et l’ensemble de la doctrine pourrait être remise en cause impunément et ce serait la fin de toute vérité possible, etc.

      Ce type d’argumentaire nauséabond est facilement repérable. Il existe dans des mouvements politiques ou idéologiques. Il se trouve donc aussi dans les religions : à propos de la doctrine, à propos de la pratique religieuse, ou de la morale, ou de l’interprétation du livre ou de la doctrine sacrée qui sont sacralisées avec comme argument ce genre de raisonnements. Même, hélas, dans la foi chrétienne alors que nous avons la vraie chance est d’avoir non pas seulement un seul évangile pour témoigner de Jésus, mais quatre, voire cinq avec Paul en plus de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Normalement, cela devrait inspirer un esprit de nuances et de pluralité des interprétations, des sensibilités, des rites, des cas particuliers… mais quand on le veut vraiment, l’humain arrivera toujours à prétendre que sa pensée est la seule véritable, étant la pensée même de Dieu (ben voyons).

      Bien sûr qu’il n’est pas question de TOUT considérer comme juste et bon, ni sur le plan sexuel, ni en tout autre domaine. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’existera pas différentes façons d’être juste et bon. Comme le dit Jésus : « Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père. » (Jean 14:1) Et c’est une grâce. C’est cela, l’amour de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *