06 novembre 2023

Le regard d
Question

Je suis croyant, non pratiquant, est-ce important aux yeux de Dieu que mon fils de 12 ans, qui croit en Dieu, soit baptisé ?

Par : pasteur Marc Pernot

Le regard d'un père, sincèrement ému, et derrière lui le regard de son fils - Image par willypp de https://pixabay.com/fr/photos/portrait-p%C3%A8re-fils-les-yeux-enfant-5483735/

Question posée :

Bonjour monsieur Pernot, je me permets de vous contacter car j’ai une question concernant le baptême. J’ai 40 ans et comme bon nombre d’entre nous j’ai été baptisé par l’église catholique étant bébé. J’ai également suivi l’enseignement catholique plus pour faire plaisir à ma grand-mère qu’autre chose, il faut bien l’avouer, jusqu’à la communion.

J’ai toujours eu en moi une grande foi en Dieu, en sa grâce, son amour et sa protection. Malgré celà je n’ai jamais été à l’aise avec l’église catholique que je trouve beaucoup trop dogmatique, culpabilisante et clivante. Je n’aime pas non plus cette hiérarchisation et tous ces intermédiaires pour vivre notre foi.

Après plus de 20 ans sans pouvoir mettre un mot sur mon ressenti et ma façon de percevoir ma foi (si l’on me posait la question je disais que j’étais agnostique), je viens de me rendre compte que ma vision est très globalement protestante (du moins pour les branches plus libérales). J’adhère aux valeurs fondamentales et approuve le libre arbitre, la vie éternelle, la remise en question, l’ouverture de cette religion etc…

Ma question est la suivante : est-ce important de faire un baptême protestant aux yeux de Dieu puisque c’est uniquement celà qui m’importe (ma foi est très personnelle et secrète et je déteste les démonstrations publiques me concernant).

J’ai échangé également avec mon fils qui s’interroge sur les religions, il croit fermement en Dieu sans pour autant poser un nom sur un courant, nous ne l’influençons pas à la maison et rares sont les discussions à ce sujet. Il m’a dit l’autre jour qu’il se sent plus protestant si c’est bien ce que je lui ai expliqué. Lui n’est pas baptisé du tout, est-ce important de le faire s’il en a la volonté et qu’il m’en reparle (il a 12 ans) ?

Merci par avance pour votre réponse.

Cordialement,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

L’ouverture à la spiritualité

Bravo pour votre ouverture au spirituel. Et grand bravo pour la relation, le respect et l’attention que vous avez pour votre fils.

Qu’on le veuille ou non, la dimension spirituelle est importante pour la personne humaine. Même en dehors de toute présence de religion dans la famille. C’est comme de vouloir respirer, personne ne nous l’a appris, cela nous vient comme une aspiration impérative. Pour le spirituel c’est moins criant, mais c’est aussi profond. C’est ce qui fait que la recherche de Dieu se retrouve dans presque toutes les cultures depuis l’aube de l’humanité. C’est bien, sauf qu’il existe de tout dans le domaine de la spiritualité, du meilleur comme du pire, il existe des personnes et des groupes qui agissent, cherchant parfois à élever la personne, parfois à dominer sur elle, parfois à profiter d’elle.

Donc bravo à votre fils de s’ouvrir à cette dimension du spirituel et de la théologie. Il a une grande chance d’avoir un père qui a l’esprit ouvert à cela et qui est ni intégriste religieux ni intégriste athée.

Qu’apporter à son enfant dans le domaine de la spiritualité

Ce qui me semble important c’est que votre fils apprenne à réfléchir dans ce domaine, qu’il acquière quelques notions de base, quelques connaissances des textes, et qu’il soit conscient qu’il existe de tout dans ce domaine, des anges et des requins. La liberté passe par la connaissance. Ensuite, vous pouvez l’encourager à la prière personnelle, sans rentrer pour autant dans cette intimité avec lui, à mon avis. Mais en lui disant qu’il est bon de penser à Dieu et de penser à ce que nous avons sur le cœur devant lui. Qu’il est bon de pratiquer la louange, la gratitude.

Pour ce qui est du baptême, c’est un outil pédagogique important pour nous, humains. Il vient dire que la personne est aimée par Dieu sans condition, que Dieu la garde, espère son épanouissement. Dieu, lui, n’a jamais attendu le baptême pour aimer la personne. Bien sûr. Ce n’est donc pas indispensable qu’il soit baptisé. Mais si votre fils voulait être baptisé, je pense que vous avez raison, il serait bon de le lui permettre.

Dieu vous bénit et Dieu bénit votre fils.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Un commentaire

  1. Bruno dit :

    Oui, s’il veut être témoin de l’amour de Dieu et recevoir la grâce nécessaire pour cette mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *