Je suis athée de culture protestante, s’engager dans une église serait malhonnête ?

Un homme en montagne regarde au loin - by Ezhaac 
 https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/128970440@N04/28973334046

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour à tous

Je suis confronté à une situation « questionnante »: je suis athée (un vrai de vrai et non un simple agnostique) mais de culture protestante, ma famille proche ayant baigné dans cette atmosphère et porteuse de cette façon d’être (si difficile à définir). Cette culture me manque parfois mais m’engager dans une communauté religieuse n’aurait pas sens et serait malhonnête. Il est fort probable que je sollicite un entretien pour en discuter avec l’un d’entre vous, si cela est possible. Je vous re-contacterai sans doute après avoir mis un peu d’ordre dans tout cela.

En attendant je vous remercie encore pour tout le travail accompli et je vous dis à bientôt, ne serait que virtuellement.

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Avec joie de vous rencontrer, bien sûr. Et déjà de recevoir de message de confiance et de sincérité.

Vous ne seriez pas le premier athée à être protestant pratiquant. Cette recherche a pleinement son sens, car si la mystique ou le sentiment religieux n’est partagé que par une partie des fidèles, nous avons tous en commun une recherche sur ce que nous entendons par une vie belle et bonne, sur ce qui est juste. Quand ils entendent le mot « Dieu », par exemple au cours d’un culte ils peuvent alors traduire intérieurement par « ce qui est source de croissance, source de qualité d’être et de vie (selon moi) ». Par ailleurs, nous nous avons en commun de nous intéresser en particulier à la Bible, ce qui n’est pas très difficile car c’est un patrimoine universel. De même, on peut s’intéresser à Aristote sans pour autant avoir sa conception du Panthéon, ou à Heidegger tout en rejetant ses engagements politiques…

Même la prière me semble non seulement possible mais très utile pour un athée, comme une auto-analyse face à l’idéal que l’on se construit. Même si pour le croyant c’est plus que cela, c’est aussi cela.

Un athée peut donc tout à fait être « pratiquant » non seulement dans une église mais aussi dans son intimité.

Ce qui serait malhonnête serait de prétendre avoir des extases mystiques si tel n’est pas le cas, ou d’affirmer que l’on pense qu’il existe un être transcendant quelque part si on ne le pense pas. Mais rien de tel n’est exigé dans notre église. Ou ce serait une parole maladroite individuelle (ce qui reste possible, mais très rare, espérons).

Amitiés fraternelles

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 mai 2019

    […] Lire une réponse sur le blog du pasteur Marc Pernot, de l’Eglise protestante de Genève […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *