une jeune femme souriante avec son téléphone dans une bibliothèque - Photo de Good Faces sur https://unsplash.com/fr/photos/femme-en-chemise-noire-a-manches-longues-utilisant-un-smartphone-DavJROC1lBM
Pratiquer

De l’Islam, j’aimerais me reconvertir au christianisme, mais j’aimerais avoir des informations pour être certaine.

Par : pasteur Marc Pernot

Question posée :

Bonjour, j’aimerai vous posez quelque question pouvez-vous me répondre ?
•Est ce que être chrétien (e) s’est faire des prières
•Etre musulman (e) ses faire que des choses bien, et jamais faire de choses mal ?
•Pour être chrétien (e) faut t’il porter obligatoirement la croit de Jésus ?
•Pour être chrétien (e) faut t’il être obligatoirement être baptisé ?
•Je ne sais pas faire la différence entre Dieu et Jésus, peut t’ont me l’expliquer ?
•Si on et chrétien (e) faut t’il porter le voile ?
~Sa sera tout, j’aimerai me reconvertir au christianisme, mais j’aimerai avoir des informations pour être sur. Merci de me répondre si vous avez des réponses à mes questions.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo pour votre recherche spirituelle, c’est une très bonne chose pour votre vie.

•Est-ce que être chrétien (e) c’est faire des prières ?

Avant tout, être chrétien c’est s’intéresser à la personne de Jésus-Christ, et cela conduit à faire tranquillement confiance en Dieu, à faire ce que l’on peut, ce que l’on pense bien dans sa propre conscience, sachant que Dieu nous aime et nous aimera toujours comme son enfant bien aimé. Cela fait qu’il n’y a pas de crainte à avoir de Dieu, pas d’obligations. La question est de s’ouvrir aux bons soins de Dieu pour nous. Dieu n’est pas là à compter les bons points et les mauvais points comme à l’école, mais il faut plutôt le voir comme un tendre papa ou une tendre maman qui aime son bébé, veut l’élever, le nourrir, le soigner.

C’est bon de prier, oui, car on s’ouvre ainsi à ce que Dieu espère nous donner. La prière est libre, il n’y a pas de formules obligées, ni de quantité de prière, ni de lieu plus favorable. L’essentiel est la sincérité du cœur, la confiance en Dieu. C’est à chacun de voir quand il est bien pour prier, cela peut être un temps de joie en remerciant Dieu, cela peut être le soir en se couchant, le matin, ou dans la nature, ou sous sa douche…

•Être chrétien (e) c’est faire que des choses bien, et jamais faire du mal ?

C’est effectivement essayer de faire de bonnes choses et moins de mauvaises choses. Ce n’est pas pour que Dieu nous aime plus (il nous aime de toute façon), et Dieu pardonne à son enfant. Mais c’est parce que quand on fait le bien cela fait du bien autour de nous. Dieu compte sur nous, espère en nous, et il peut nous aider à être meilleur. Ensuite, nous avons tous du mal à faire le bien que nous aimerions faire, et à éviter de faire le mal que nous voudrions éviter. Dieu le sait et il nous pardonne, il nous aide à être meilleur, à être plus fort.

•Pour être chrétien (e) faut-il porter obligatoirement la croit de Jésus ?

Votre question peut signifier trois choses :

  • Faut-il croire en Jésus ? Cela dépend ce que l’on entend par croire en Jésus. Il y a une liberté là dessus et il y a plusieurs façons de s’intéresser à Jésus, plusieurs façons d’être chrétien (e). L’essentiel est la sincérité de notre démarche, et de s’intéresser à ce que les évangiles nous apprennent sur Jésus pour s’en inspirer à notre façon.
  • Faut-il porter une croix autour du cou ? On n’est pas du tout obligé de porter une médaille, une croix, ou autre signe quand on est chrétien (e). C’est un choix personnel que l’on peut faire, ou non.
  • Faut-il « porter sa croix pour suivre Jésus » ? L’évangile dit qu’il nous faudrait porter notre croix et suivre Jésus (Luc 9:23) : cela ne veut pas dire qu’il faudrait mourir sur une croix comme Jésus, mais que nous pouvons avancer avec courage dans une nouveauté de vie, inspiré par le don de lui-même que Jésus a fait. C’est un appel à la sincérité, à la responsabilité, à trouver notre propre vocation dans ce monde (avec l’aide de Dieu).

•Pour être chrétien (e) faut-il être obligatoirement être baptisé ?

Certaines personnes vous diront oui, mais en réalité ce n’est pas obligatoire. Dieu n’attend pas une cérémonie pour nous aimer. Le baptême est un geste qui nous aide à prendre conscience du fait que Dieu nosu aime avant même que nous croyons en lui. Comme une maman aime son bébé qui ne sait même pas encore l’appeler « maman ».

•Je ne sais pas faire la différence entre Dieu et Jésus, peut-on me l’expliquer ?

Seul Dieu est Dieu. Jésus est « le Christ », c’est à dire la personne qui a porté le salut de Dieu au monde, révélant l’amour de Dieu. Jésus ne s’est jamais présenté lui-même comme Dieu, bien sûr. Certaines personnes confondent le salut de Dieu et Dieu, le Christ et Dieu, chacun sa foi libre, mais ce n’est absolument pas obligatoire d’entrer là dedans. Personnellement je ne prie que Dieu seul, et Jésus-Christ m’aide à prier Dieu avec confiance et sincérité.

•Si on est chrétien (e) faut-il porter le voile ?

D’une manière générale, il n’y a pas d’obligations religieuses avec Jésus-Christ, donc pas de code vestimentaire, ni alimentaire, ni de culte, ni de rite, ni de fête… obligatoires. On est dans la confiance en Dieu donc c’est à chacun (e) de voir comment travailler notre propre foi, comment nourrir notrr réflexion et notre prière personnelle. Ce qui conte c’est le cœur qui se tourne vers Dieu, Dieu ne veut pas nous ennuyer avec des détails, c’est une relation cœur à cœur avec lui. Et que cela nous inspire d’être une personne rayonnante.

Quelle que soit votre religion, Dieu vous bénit et vous accompagne, il espère en vous.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

7 Commentaires

  1. Romuald dit :

    Drôle de conception de la Trinité et du baptême pour un pasteur ! Toujours cette idée très protestante d une foi strictement individuelle sans dimension communautaire et ecclésiale.

    1. Marc Pernot dit :

      Pas « strictement » individuelle », mais la religion collective au service de la foi individuelle, oui. Après, je ne sais pas si c’est spécifiquement protestant, c’est une composante assez importante dans la foi du Christ qui insiste sur le côté intime de la relation à Dieu, jusqu’à la Pentecôte où le rassemblement prépare au don de l’Esprit à l’individu.

  2. Erzebet dit :

    Idée » Très protestante « ,voilà qui est surprenant en effet chez un protestant😂

  3. Ouid dit :

    Seul conseil, regarde la religion compatible avec votre liberté totale.
    Le dieu est pour tous.
    Ne soyez jamais prisonnière à une religion qui que soit.
    Tu es une créature de dieu, le seigneur t’a créé le jour de la naissance libre sans contrainte et libre de tout , faire le choix pour conserver sa liberté est un commandement de dieu.
    La liberté d’esprit est primordiale

  4. Guillaume dit :

    Hum…il me semble que la foi au Dieu « trinitaire » et au caractère divin de Jésus sont fondamentaux dans le christianisme. Je peux comprendre qu’on relativise l’importance des « dogmes », mais il y a une cohérence interne de la foi au Christ: « et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu, et le Verbe s’est fait chair » ( Jn 1). Que ce pasteur exprime sa foi propre est tout à fait légitime et respectable; mais qu’il la présente comme la foi commune des chrétiens, c’est un peu abusif: ceux des celles qui lui font confiance risquent de fameuses surprises s’ils veulent entrer dans la communauté chrétienne réelle…

    1. Marc Pernot dit :

      Il me semble que je laisse le choix dans ce dialogue avec la personne, disant qu’on a bien le droit de confesser sa foi de façon trinitaire si l’on en a envie. Le problème vient quand on présente cette doctrine assez tardive comme fondamentale dans le christianisme, car alors cela ne laisse pas le choix. Or, les dix premières générations de chrétiens ignoraient à peu près tout de cette subtilité. Or, nosu sommes ici en dialogue avec une jeune femme venant de l’Islam pour qui la notion même de trinité est très très difficile à entendre, l’Islam s’étant développé dans des régions où un christianisme pré-nicéen, non trinitaire était important. Placer d’emblée comme obligatoire non seulement d’être convaincu de cette doctrine de la trinité, mais même déjà d’y comprendre quelque chose : il me semble que c’est vraiment une gageure. Mieux vaut qu’elle s’intéresse à Jésus comme Christ, lise les évangiles, s’en imprègnent et commence à s’en inspirer, à fréquenter des milieux chrétiens ouverts, si possible non dogmatiques, non moralistes. Ensuite, si elle veut elle pourra s’intéresser à la doctrine de la trinité, d’essence, de substance et d’hypostases…. pour son plus grand bien, peut-être.

  5. rené METTEY dit :

    Très belle présentation de la foi chrétienne par la voie du protestantisme libéral.
    J’allais vous écouter à l’Oratoire à Paris.
    Vous m’avez d’ailleurs pas mal inspiré pour mon ouvrage paru en janvier dernier chez Maïa, « L’essence du christianisme et du judaïsme » (ce n’est pas un Von Harnack bis…).
    Cette ouverture de vue semble choquer bien des commentateurs. Mais on a le choix, face à cette jeune musulmane : soit lui présenter des dogmes rigides (et pour beaucoup peu crédibles ou difficelement admissibles), et les chances de l’amener au Christ sont faibles, soit lui présenter le christianisme dans son essence… et les chances sont fortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *